Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Gucci résiste et YSL repart

,

Publié le

L'année 2001 aura finalement épargné le groupe Gucci : avec un résultat net en retrait de seulement 17 % à 278,4 millions de dollars, et un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 1,2 % à 2,285 milliards de dollars, la filiale de luxe du groupe PPR s'en tire bien. Pendant ce temps, les profits de son concurrent LVMH ont fondu comme neige au soleil à 10 petits millions d'euros.

La division Gucci, qui représente les deux-tiers du total, a vu ses ventes consolidées progresser de 1,3 %, notamment grâce à une très bonne tenue des ventes au détail en Asie, ce qui a compensé la baisse aux Etats-Unis.

Par ailleurs, les mesures de restructuration et de nettoyage des portefeuilles de licences chez Yves Saint Laurent commencent à payer. Avec l'arrêt de la plupart des licences, les ventes du prêt-à-porter de luxe ont logiquement baissé sur l'ensemble de l'année, de 7,1 % à 90 millions de dollars. Mais sur le quatrième trimestre elles ont explosé de 183 %. Et la tendance se poursuit cette année.

De même, le chiffre d'affaires des parfums et cosmétiques, YSL Beauté, a chuté de 13,8 % à 462 millions de dollars sur l'année, mais se redresse sur les derniers mois de l'exercice et les premières semaines de 2002.

Pour l'année en cours, Domenico de Sole, le président, est resté assez prudent, se contentant d'indiquer un chiffre d'affaires de la division Gucci « au moins égal à celui de 2001 ». Yves Saint Laurent par contre, devrait générer une croissance « à deux chiffres » compte tenu des ouvertures de magasins.

Guillaume LECOMPTE-BOINET

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle