Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

GSK va recruter 100 personnes à Saint-Amand-les-Eaux

, , , ,

Publié le

Pour conforter l’augmentation de sa production de vaccins, dont un vaccin contre le paludisme, le laboratoire pharmaceutique GSK va recruter 100 personnes d’ici 2018 sur son site de Saint-Amand-les-Eaux (Nord). Le site nordiste compte 680 salariés.

GSK va recruter 100 personnes à Saint-Amand-les-Eaux © DR

Les entreprises citées

Le laboratoire pharmaceutique GSK, basé à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), près de Valenciennes, vise un doublement de sa production de vaccins pour atteindre les 140 millions d’unités d’ici la fin de cette année, contre 30 millions d’unités en 2008. Un investissement de l’ordre de six millions d’euros est prévu pour engager la production d’un vaccin contre le paludisme.

Un vaccin contre le paludisme

C’est un enjeu essentiel pour le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline. Voilà deux ans qu’il communique sur les résultats très encourageants des essais de son vaccin contre le paludisme dénommé RTS-S. En Juillet 2014, GlaxoSmithKline avait officiellement déposé une demande d’autorisation de commercialisation en dehors de l’Union européenne de ce vaccin auprès de l'Agence européenne du médicament et de l'organisation mondiale de la santé (OMS).

Le paludisme tue, selon les données de l’OMS, plus de 620 000 personnes par an, essentiellement des nourrissons dans les pays d'Afrique sub-saharienne. Outre ce nouveau vaccin, le site nordiste produit, à destination de 125 pays, des vaccins contre la diphtérie, la méningite, la grippe (4,2 millions de doses étaient disponibles en septembre 2014 à destination de la Finlande, l’Allemagne, la Norvège, le Danemark et l’Autriche) et contre les infections à pneumocoque.

100 recrutements d'ici 2018

Pour accompagner le développement de la capacité de production, le site nordiste prévoit d’embaucher une centaine de nouveaux salariés d’ici 2018. Le site compte à ce jour 680 salariés.

La plate-forme de production de vaccins du groupe GSK a été inaugurée en décembre 2011. Elle a généré près de 600 millions d’euros d’investissements depuis 2006, ce qui a fait de ce site le deuxième plus gros investissement international dans le Nord-Pas-de-Calais, après celui de Toyota, situé non loin de là, à Onnaing. Pour réaliser cette implantation, GSK Biologicals, la division Vaccins du Groupe GSK, avait racheté, en 2002, la société Sterilyo, un sous-traitant produisant des solutions injectables.

Francis Dudzinski

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle