GSK va fermer un site irlandais

Le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé qu'il allait fermer son site irlandais de Sligo, spécialisé dans la fabrication de produits dermatologiques, d'ici à 2021. Ce qui entraînerait la suppression de 165 emplois.

Partager
GSK va fermer un site irlandais

Selon The Irish Times, le laboratoire britannique aurait annoncé la fermeture de son site de Sligo (Irlande). Le calendrier devrait s'étendre sur trois ans, avec la suppression de 165 emplois d'ici à 2021. En cause : une demande restée à la traîne, bien que le site se soit considérablement amélioré en termes de coûts et d'efficacité au cours des dernières années. « Cependant, la demande pour les produits fabriqués sur ce site n'a pas évolué conformément aux prévisions qui avaient été faites, en raison du marché hautement compétitif sur lequel nous opérons, rendant ainsi notre modèle commercial actuel insoutenable », a déclaré un porte-parole du groupe au quotidien irlandais.

Un projet de fermeture avorté en 2012

L'usine de Sligo produit environ 40 formulations différentes de produits pour la peau, dont Physiogel, Oilatum et Driclor, destinés à plus de 65 marchés. Au total, ce sont plus de 30 millions d'unités par an qui y sont fabriquées. Mis en service en 1975, ce site a appartenu pendant plus de trente ans au laboratoire dermatologique Stiefel, avant d'être racheté en 2009 par GlaxoSmithKline pour 2,9 milliards de dollars (CPH n°463 et n°475). Quelques mois plus tard, le géant pharmaceutique annonçait qu'il prévoyait de fermer l'usine en 2013. Avant de changer d'avis en 2012, décidant de garder le site de Sligo dans son périmètre. En contrepartie, le groupe a choisi de mener des réajustements majeurs : l'usine, jusqu'alors dédiée à la production pharmaceutique, est devenue un site de distribution de produits de soins et de remplissage de produits liquides, ainsi qu'un centre de développement des produits de soins hérités du laboratoire Stiefel. Tout cela a nécessité un investissement de 10 millions d'euros sur cinq ans, en partie soutenu par l'Agence irlandaise de développement industriel (IDA Ireland). Ce qui a permis de sauver 120 emplois sur 180 et d'en créer 50 autres (CPH n°609).

Des alternatives trop coûteuses

Mais il est peu probable que GSK fasse de nouveau volte-face. « Nous avons soigneusement évalué plusieurs alternatives pour le site de Sligo ; aucune d'entre elles n'a été considérée comme étant faisable sans investissement supplémentaire significatif », a déclaré le même porte-parole du laboratoire britannique. GSK a également indiqué à The Irish Times que ses deux autres sites de production irlandais, situés à Cork et Dungarvan, ne devraient pas être affectés par a fermeture de l'usine de Sligo. Au total, GSK emploie 1 700 personnes en Irlande. Celles-ci sont réparties sur quatre sites : ses trois sites de production de Sligo, Cork - qui produit des ingrédients pharmaceutiques actifs pour le traitement de l'arthrite, du diabète et du VIH - et Dungarvan, qui produit plus de 6,5 milliards de comprimés de Panadol (un antalgique et antipyrétique) par an, ainsi que son site dédié aux opérations commerciales à Dublin.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS