L'Usine Santé

GSK rachète la part de Novartis en santé grand public

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Trois ans après s’être allié avec Novartis dans les activités d’hygiène et de santé, GSK a annoncé racheter la part du laboratoire pharmaceutique suisse pour 13 milliards de dollars (soit 10,4 milliards d’euros). À l’époque, tous deux voulaient profiter de l’engouement des patients pour l’automédication et devenir ainsi le leader mondial des médicaments sans prescription. Mais Novartis a confirmé la cession de sa participation de 36,5 % dans cette coentreprise de santé grand public. L’opération pourrait être bouclée au deuxième trimestre, si elle est approuvée par les autorités de la concurrence. Le britannique deviendrait alors le numéro un mondial des médicaments sans ordonnance. 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte