GSK, Nokia, Saint-Gobain, Altadis... Toute l'actualité du 25/01/02

Partager

GlaxoSmithKline, le n°2 mondial de la pharmacie, envisage de vendre une bonne part de ses centres de recherche. Aucune décision n'est prise, souligne le Financial Times, mais GSK s'interroge sérieusement sur les avantages de garder dans le groupe l'ensemble des activités de recherche. " Je ne suis pas certain que nous fassions mieux qu'une entreprise de biotechnologies, un petit laboratoire pharmaceutique, ou un département universitaire ", déclare le patron de la recherche de GSK, qui estime qu'il pourrait être profitable d'externaliser toutes les phases intermédiaires entre l'exploration et les tests cliniques.

BioMérieux et Pierre Fabre sont au bord du divorce. Un an après leur fusion, les deux laboratoires font travailler leurs avocats sur un projet de séparation. Les raisons de cet échec étaient présentes dès le départ, estiment Les Echos. En effet, le rapprochement entre les deux firmes est née de l'amitié entre Alain Mérieux et Pierre Fabre, et de la volonté de régler ainsi leurs problèmes de succession, bien plus que d'une logique industrielle : BioMérieux est un spécialiste du diagnostic, Pierre Fabre des cosmétiques et de la pharmacie. Or, les relations entre les deux hommes, qui ont une vision très différente de la gestion d'une entreprise, n'ont cessé de se dégrader.

L'insolente santé de Nokia. Le n°1 mondial des téléphones portables continue de narguer ses concurrents en se tirant toujours au mieux de la crise des télécoms. Avec un bénéfice net en recul de 44% à 2,2 milliards d'euros, le finlandais domine ses concurrents comme Motorola ou Ericsson, largement dans le rouge, explique La Tribune. Nokia a accru ses parts de marché (37%) en 2001, et prévoit d'accroître ses ventes de 15% en 2002.

Mars, le groupe américain de l'agroalimentaire, est prêt à vendre des marques pour obtenir l'aval de la Commission européenne sur son acquisition de Royal Canin. La nourriture pour animaux domestiques représente 40% du chiffre d'affaires (15 milliards de dollars) de Mars, indique le Financial Times.

Pour 2002, Saint-Gobain s'attend à une progression de son résultat net située entre 0% et 4%. Après une hausse de 16% en 2000, puis de 3% en 2001, précisent Les Echos. Par ailleurs, le groupe de matériaux a annoncé qu'il lançait une OPA sur les 25,3% du capital de Lapeyre, sa filiale de distribution de matériaux de construction, pour 354 millions d'euros. Enfin, Saint-Gobain Céramiques va vendre sa filiale Desmarquest à l'allemand Ceramtec, cette niche n'étant pas rentable pour le groupe français.

Apprenez enfin qu'Altadis, le groupe franco-espagnol du tabac, a déposé une offre pour racheter l'allemand Reemtsma, n°4 mondial des cigarettes. Reemtsma est aussi convoité par les britanniques Imperial Tobacco et Gallaher, et par Japan Tobacco. C'est dans Les Echos.

A lundi !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS