Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

GSK : décision le 28 novembre à Rennes sur les effets secondaires du Requip

Elodie Vallerey , ,

Publié le

L'avocat du géant pharmaceutique américain GSK réclame une expertise judiciaire contradictoire et souligne des incohérences dans le dossier.

GSK : décision le 28 novembre à Rennes sur les effets secondaires du Requip

La cour d'appel de Rennes a annoncé le 10 octobre qu'elle rendra sa décision en délibéré le 28 novembre, dans l'affaire GlaxoSmithKline contre Didier Jambart.

L'homme avait fait condamner GSK en première instance en mars 2011, à cause des effets secondaires générés par son traitement de la maladie de Parkinson, le Requip, avec lequel il a été traité de 2003 à 2005. Il était parvenu à prouver au tribunal de Nantes avoir souffert d'une addiction au jeu et au sexe liée à la prise du Requip.

Comme le rapporte l'AFP, Didier Jambart avait rappelé que sa vie était "un enfer" qui avait pris la forme d'une addiction au jeu et d'une hypersexualité, le conduisant à s'exhiber sur internet, à se travestir et à se faire violer, ainsi qu'à commettre selon lui huit tentatives de suicide.

L'avocat de GSK, Jacques-Antoine Robert, a pour sa part réclamé hier une "expertise judiciaire contradictoire", et a souligné "des incohérences majeures" dans le dossier.

Selon l'AFP, il a mis en doute le diagnostic d'addiction au jeu et les problèmes d'hypersexualité de Didier Jambart. Il a aussi émis des "doutes très sérieux" sur les antécédents médicaux du plaignant, évoquant une possible "maladie bipolaire".

Me Antoine Béguin, l'avocat de Didier Jambart, a lui souligné que les effets secondaires du Requip étaient connus depuis 1999 et ne figuraient pas sur la notice du médicament.

En mars 2011, GSK a été condamné à verser 117 000 euros à Didier Jambart pour réparation du préjudice subi.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle