Gruau installe une chaîne de traction électrique en Mayenne

Gruau, le carrossier mayennais spécialiste de l'utilitaire, se dote d'un nouvel outil d'électrisation des véhicules, dans le cadre d'un programme de 11 millions d'euros cette année. Patrick Gruau, le PDG, estime que ce segment sera un solide relais de croissance dès 2016.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Gruau installe une chaîne de traction électrique en Mayenne

Gruau investira 11 millions d'euros en 2015, chiffre jamais atteint par le groupe de carrosserie industrielle. L'essentiel de l'investissement concerne l'installation d'une chaîne de traction électrique dans l'usine de Saint-Berthevin (Mayenne), siège du groupe familial.

Cet investissement soutiendra le franc démarrage du véhicule électrique que Patrick Gruau, le PDG, attend pour 2016 et 2017. Le dirigeant est persuadé que le véhicule utilitaire, sa grande spécialité, soutiendra l'essor du véhicule électrique. Le kilométrage quotidien de ce type de véhicule étant généralement bien connu. Pour l'heure, l'Electron, un fourgon électrique de 3,5 tonnes développé par Gruau, n'est qu'une activité restreinte dans la production du groupe.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'investissement comprend également la mise en place d'un ERP, progiciel centralisé et multifonctions mais aussi des équipements et l'industrialisation de nouveaux produits.

Nouveaux sites à l'international

Ce plan d'investissement revêt aussi un volet international. Le groupe, qui réalise déjà 20 % de son chiffre d'affaires à l'export, prévoit un second site en Pologne, un autre en Algérie. Il vient en outre d'annoncer la création d'une filiale américaine avec l'américain Knapheide, lequel distribuera des kits pour véhicules isotherme fabriqués en Mayenne.

Gruau, qui emploie 1 080 salariés, table sur un chiffre d'affaires de 250 millions d'euros à l'horizon 2017, contre 202 millions d'euros en 2014 (20 % à l'international) et 195 millions d'euros en 2013 avec 10 000 clients. Le résultat d'exploitation ressort à 5 %. Déjà, le groupe mayennais a doublé son chiffre d'affaires en dix ans tandis que le marché déclinait de 11 %.

Emmanuel Guimard

Emmanuel Guimard (Pays de la Loire)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS