Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

GRTgaz investit plus de 700 millions d’euros dans le programme Val de Saône

, , ,

Publié le

Vendredi 12 octobre 2018, GRTgaz a inauguré ses nouveaux ouvrages de transport de gaz du programme Val de Saône, sur le site de la station de compression, à Palleau (Saône-et-Loire). Un projet qui représente un investissement de plus de 700 millions d’euros.

GRTgaz investit plus de 700 millions d’euros dans le programme Val de Saône
Parmi les différents ouvrages de GRTgaz, la construction d’une nouvelle canalisation de transport de gaz naturel de 188 kilomètres.
© GRTgaz / Com’air

Gestionnaire du réseau de transport de gaz en France, GRTgaz a choisi la station de compression de Palleau, en Saône-et-Loire, pour inaugurer ses nouveaux ouvrages de transport de gaz, vendredi 12 octobre 2018. Un projet qui représente un investissement de plus de 700 millions d’euros et qui regroupe plusieurs ouvrages, l’objectif étant de fluidifier la circulation du gaz sur le territoire. "Le programme Val de Saône va permettre de fusionner les zones nord et sud et ainsi de créer dès le 1er novembre 2018 une place de marché unique du gaz en France", précise Rodolphe Libosvar, directeur du projet Val de Saône sur la partie canalisation.

Un gazoduc de 188 kilomètres

Parmi les différents ouvrages, la construction d’une nouvelle canalisation de transport de gaz naturel de 188 kilomètres. Ce gazoduc entièrement enterré entre Etrez (Ain) et Voisines (Haute-Marne) traverse trois régions, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes, et quatre départements, Haute-Marne, Côte-d’Or, Saône-et-Loire et Ain, soit 65 communes. "Plus de 100 000 tonnes d’acier, sous forme de tubes d’un diamètre de 1,2 mètre, ont été mises en fouille. À la pointe du chantier, plus de 2 000 personnes ont travaillé à la construction de l’ensemble des ouvrages du programme", explique le chef de projet.

Cette réalisation représente 520 millions sur les 700 millions d’euros investis. Les retombées économiques locales, sur les trois régions concernées par les ouvrages du Val de Saône, se chiffrent à près de 70 millions d’euros. Les trois électro-compresseurs, d’une puissance de 9 mégawatts chacun, qui équipent la station de compression et d’interconnexion de Etrez (Ain), ont été fabriqués dans les usines de General Electric au Creusot (Saône-et-Loire).

Deux années de travaux

Le programme Val de Saône comprenait aussi la création d’une nouvelle station d’interconnexion et le renforcement de la station de compression existante sur le site d’Etrez (Ain), ainsi que l’aménagement des stations d’interconnexion existantes de Voisines (Haute-Marne) et de Palleau (Saône-et-Loire). "Ces infrastructures, d’ores et déjà mises en service, permettront aux expéditeurs d’acheminer une capacité supplémentaire de 250 gigawatts heure par jour, entre le Nord et le Sud", note Rodolphe Libosvar.
GRTgaz compte 3 000 salariés et affiche, pour 2017, un chiffre d’affaires de 1,972 milliard d’euros.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle