GRTgaz implante un démonstrateur de stockage d’électricité à Fos-sur-Mer

Afin de stocker les surproductions électriques dues aux énergies renouvelables, les acteurs gaziers français travaillent sur le concept de Power-to-Gas. Il consiste à produire de l’hydrogène et du méthane de synthèse à partir d’électricité. GRTgaz, le transporteur de gaz en France, a décidé d’implanter son démonstrateur à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), dans le sud de la France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

GRTgaz implante un démonstrateur de stockage d’électricité à Fos-sur-Mer

GRTgaz, le gestionnaire du réseau de transport de gaz, va installer son démonstrateur de Power-to-Gas sur la plateforme industrielle du port de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). L’objectif est de produire du méthane de synthèse, un équivalent du gaz naturel, à partir des surproductions d’électricité sur le réseau de RTE (Réseau de transport électrique), en particulier dues aux énergies renouvelables.

Le système consiste à réaliser une électrolyse de l’eau afin de produire de l’hydrogène. Cet hydrogène est ensuite couplé à du dioxyde de carbone pour obtenir du méthane. Celui-ci est ensuite injecté dans le réseau gazier. Ce projet, baptisé Jupiter 1000, devrait entrer en service en 2018, le temps de finaliser le montage industriel et de boucler le plan de financement.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

50 projets dans le Monde

Le Power-to-Gas est une voie prometteuse pour stocker massivement de l’électricité sous forme de gaz, soit directement dans le réseau de transport et de distribution, soit dans les vastes zones de stockage disponibles en France. GDF Suez et GrDF (gestionnaire du réseau de distribution) développent deux autres démonstrateurs de Power-to-Gas à Dunkerque (Nord). Cependant, le système varie. Il s’agit ici de produire uniquement de l’hydrogène et de travailler à son intégration directement dans les réseaux de gaz naturel. Ces deux démonstrateurs entreront en service en 2016.

Dans le monde, une cinquantaine de projets de Power-to-Gas existent dont 25 uniquement en Allemagne. Et pour cause, ce pays, qui a développé massivement les énergies renouvelables, est confronté à des enjeux d’équilibre entre l’offre et la demande sur le réseau électrique. La possibilité de stocker l’électricité sous forme de gaz lui permet de se donner une certaine flexibilité.

Ludovic Dupin

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS