Groupe Thomas à Moirans-en-Montagne : 7 licenciements prévus avant la fin de l'année

Convoqués en début de semaine par la direction, sept salariés du groupe Thomas à Moirans-en-Montagne (Jura), spécialisé dans l'injection plastique, sont concernés par un licenciement économique qui devrait prendre effet dès le 15 décembre prochain.

Partager
Groupe Thomas à Moirans-en-Montagne : 7 licenciements prévus avant la fin de l'année

Après trois premiers départs en juillet et septembre 2014, sept nouvelles suppressions de postes sont en cours. Ces licenciements concernent la main-d’œuvre directe sur des postes d'opérateurs sur presse à injection plasturgique. Six personnes travaillent pour l''unité Thomas France Plastic (TFP) qui totalise 10 millions d'euros de chiffre d'affaires, la septième pour Usilys, autre entité du groupe.

Les salariés seront fixés le 4 décembre, date à laquelle ils devraient recevoir leur lettre de licenciement. S'ils acceptent le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) qui leur a été proposé, ils devront quitter l'entreprise au 15 décembre. La CSP leur donne droit à des indemnités-chômage à hauteur de 80 % de leur salaire ainsi qu'un accès à des formations en plasturgie.

Licencier pour "rester à l'équilibre"

Ces licenciements interviennent dans un contexte de baisse d'activité. La direction a expliqué aux représentants syndicaux que ces départs "doivent permettre au groupe de rester à l'équilibre et de ne pas voir son chiffre d'affaires fléchir".

Nelly Courtet, déléguée CGT, pointe du doigt la perte récente par l'entreprise d'un important client, Magneti Marelli, fabricant de pièces automobiles pour Porsche. Elle soupçonne que la défection de ce client soit liée au rapprochement du groupe Thomas avec la Chine. Déjà associé à la société Tontec, un partenariat avec une deuxième société serait en projet. "Nous savons que Porsche refuse de travailler avec la Chine", précise la syndicaliste.

D'autre part, l'entreprise familiale fabricante de pièces techniques en plastique travaille en majorité pour l'industrie automobile, un secteur en crise. Néanmoins, depuis quelques années, le groupe s'attache à diversifier son marché (aéronautique, médical).
Le groupe Thomas emploie 350 salariés dont 149 sur son site de production de Moirans-en-Montagne pour un chiffre d'affaires total de 24 millions d'euros.

Contactée, la direction n'a pas souhaité répondre à usinenouvelle.com.

Lucie Thiery

0 Commentaire

Groupe Thomas à Moirans-en-Montagne : 7 licenciements prévus avant la fin de l'année

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

THOMAS FRANCE PLASTIC

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS