Groupama et Orange visent deux millions de clients bancaires

PARIS (Reuters) - Groupama et Orange ont indiqué jeudi viser ensemble au moins deux millions de clients bancaires en dix ans grâce à l'alliance qu'ils négocient actuellement dans la banque en ligne.
Partager
Groupama et Orange visent deux millions de clients bancaires

Pour se diversifier dans les services financiers, le numéro un des télécoms en France a annoncé début janvier entrer en négociations exclusives avec l'assureur mutualiste pour acquérir 65% de Groupama Banque.

Les deux partenaires veulent lancer leur offre de banque en ligne début 2017.

"On pense que dans les dix ans qui viennent, on peut équiper au moins deux millions de clients en France", a déclaré Thierry Martel, directeur général de Groupama, lors d'une conférence de presse à l'occasion des résultats annuels de l'assureur mutualiste. "Il y a aussi un volet espagnol qui va démarrer assez vite derrière."

"Aujourd'hui, nous avons 500.000 clients équipés en banque par Groupama. L'objectif est d'augmenter ce portefeuille d'au-moins 50% dans les dix ans qui viennent", a-t-il ajouté.

Cet objectif de deux millions de clients a aussi été révélé jeudi matin par Ramon Fernandez, le directeur financier d'Orange, dans le cadre du petit-déjeuner des anciens de Sciences Po.

A titre de comparaison, Boursorama, filiale de la Société générale et numéro un de la banque en ligne en France, compte actuellement plus de 750.000 clients et en vise plus de deux millions à l'horizon de 2020.

DE L'ASSURANCE À VENIR

Dans les services financiers, Orange s'est donné pour ambition de dégager 400 millions d'euros à l'horizon 2018. Le groupe est déjà présent sur ce segment en Afrique avec Orange Money et en Pologne avec "Orange Finanse".

"Dans notre future Orange banque, il y aura effectivement la capacité de souscrire un crédit à la consommation, d’ouvrir un livret A, de prendre un crédit immobilier ou des produits d’assurance", a déclaré Ramon Fernandez.

"Simplement on prendra le temps d’asseoir notre crédibilité sur ces différents segments avant d’offrir la totalité de la panoplie mais il y aura des produits d’assurance."

Pour mener à bien le projet, Groupama a indiqué que 26 groupes de travail étaient constitués avec Orange, tout en prenant soin de préciser que les deux groupes étaient encore en négociations exclusives.

"Pour l'instant, nous sommes en négociations exclusives, ce n'est pas signé", a dit Thierry Martel. "Il n'y a aucun point de blocage. Il y a 26 groupes de travail qui sont aujourd'hui en place (...) pour être en capacité de livrer une solution opérationnelle au début de l'année 2017."

Pour son exercice 2015, Groupama a indiqué avoir dégagé un bénéfice net en hausse de 43% à 368 millions d'euros, grâce notamment aux plus-values dégagées lors de la cession l'an dernier d'actions Veolia et Mediobanca.

Alors que Groupama et la Caisse des dépôts ont engagé en fin d'année dernière une simplification de leur participation dans Icade, l'assureur mutualiste a souligné qu'il gérerait à l'avenir sa participation de 13% dans la foncière cotée de manière "opportuniste".

"Icade deviendra pour nous un actif liquide dès lors que la transformation sera faite. Nous serons opportunistes", a déclaré le directeur général de Groupama. "Il n'y a pas de pacte qui nous contraigne de garder nos titres Icade dans la durée une fois l'opération de transformation faite."

L'assureur a aussi indiqué qu'il conserverait ses trois sièges au conseil d'administration d'Icade.

(Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ORANGE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS