Gros succès pour le premier emprunt du plan de relance de l'UE

par Yoruk Bahceli
Gros succès pour le premier emprunt du plan de relance de l'UE
L'Union européenne (UE) a reçu plus de 76 milliards d'euros de demande pour la première émission obligataire de son fonds de relance, selon les notes d'un des chefs de file du syndicat bancaire chargé de conduire l'opération que Reuters a pu consulter. /Photo prise le 5 mai 2021/REUTERS/Yves Herman

(Reuters) - L'Union européenne (UE) a levé mardi 20 milliards d'euros, deux fois le montant prévu au départ, à l'occasion du premier emprunt obligataire lancé pour financer son plan de relance de 750 milliards, une opération qui a suscité sur les marchés une demande quasiment sans précédent.

Cet emprunt à dix ans représente la toute première tranche des émissions de dettes de près de 800 milliards d'euros prévues par l'UE pour aider jusqu'en 2026 les Etats membres à se relever de la crise du coronavirus et à financer la modernisation de leurs infrastructures.

Se félicitant de son succès, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que Bruxelles avait déjà évalué les projets soumis par plusieurs pays membres et que ses services veilleraient au sérieux de la mise en oeuvre du plan de relance.

L'emprunt de mardi est l'une des plus importantes émissions de dettes jamais lancées en une seule tranche dans le monde selon les données Refinitiv.

L'Union européenne, qui a franchi une étape historique l'an dernier en donnant le feu vert à des emprunts communs, a déjà emprunté 90 milliards depuis octobre dernier pour son plan d'indemnisation du chômage partiel, dénommé SURE.

Mais le financement du plan de relance est d'une toute autre échelle et pourrait faire de l'UE le premier émetteur supranational au monde, avec des montants levés comparables à ceux de l'Allemagne ou de l'Espagne.

La demande de titres a atteint au final 142 milliards d'euros, à peine trois milliards de moins que celle suscitée en octobre par le premier emprunt "SURE".

Ces montants confirment l'intérêt des investisseurs pour les titres notés "triple A", la meilleure notation possible, qui laissent espérer un rendement supérieur à ceux des obligations d'Etat allemandes.

Les nouvelles obligations, qui arriveront à échéance le 4 juillet 2031, affichent un rendement à l'émission de 0,086% selon les chefs de file. Le rendement du Bund allemand à dix ans, lui, reste négatif, autour de -0,23% en fin de séance mardi.

L'UE prévoit de lancer d'ici fin juillet deux autres emprunts syndiqués, des opérations lors desquelles les banques chefs de file s'adressent directement aux investisseurs finaux, contrairement aux émissions par adjudication, réservées à un petit nombre de banques acheteuses.

Au total, elle devrait émettre 80 milliards d'euros supplémentaires d'obligations à long terme avant la fin de l'année.

Pour Michael Leister, responsable de la stratégie taux de Commerzbank, le succès de l'émission de mardi "donne à l'UE une importante marge de manoeuvre pour le reste de l'année".

(version française Nicolas Delame et Marc Angrand, édité par Sophie Louet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS