Gros contrat pour Alstom et Bombardier, un pôle électrique pour Renault, les « zinzins » au secours des licornes... Sept bonnes nouvelles pour bien débuter la semaine

Comme chaque lundi, retour sur les sept bonnes nouvelles qui ont marqué la semaine dernière. Au programme : 18 milliards d'euros récoltés pour les start-up françaises, Alstom et Bombardier vont construire des trains au Mexique, le groupe Soitec veut tripler de taille en cinq ans et Nexans part à la conquête de l'éolien offshore.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Gros contrat pour Alstom et Bombardier, un pôle électrique pour Renault, les « zinzins » au secours des licornes... Sept bonnes nouvelles pour bien débuter la semaine
Le siège de la BPI, l'un des protagonistes de l'initiative Tibi.

La France a dépassé ses objectifs concernant le développement de ses start-up

L'initiative Tibi surpasse les attentes du gouvernement. Lancé en 2019 avec le concours des « zinzins » (ou investisseurs institutionnels), elle a déjà permis de récolter 18 milliards d'euros afin de financer les start-up françaises. D’ici à 2025, l'Etat espère que 25 d'entre elles seront valorisées à plus d'un milliard d'euros.

Le spécialiste français de la cryptomonnaie Ledger a levé 380 millions de dollars

Ledger, une pépite française de 360 collaborateurs, veut en recruter 200 supplémentaires et devenir le leader mondial des transactions cryptées. Grâce à cette levée de fonds, le PDG Pascal Gauthier ambitionne également d'investir dans la recherche et développement, notamment sur le hardware.

La France reste la première destination européenne des investissements étrangers

Avec 985 projets d’investissements étrangers annoncés en 2020, la France est au coude à coude avec le Royaume-Uni (975) et l’Allemagne (930), ses éternels concurrents européens. Notre pays enregistre cependant une baisse de 18 % concernant les projets d’implantation ou d’extension de sites.

Alstom et Bombardier décrochent un contrat d'un milliard d'euros au Mexique

Baptisé Tren Maya, ce projet ferroviaire interurbain de 1 500 km de long qui prévoit notamment la construction de 42 trains X’Trapolis, devrait engendrer la création de 4 500 emplois directs. Les premières rames doivent être livrées dans 24 mois, soit en juin 2023.

Grandes ambitions pour le spécialiste des substrats électroniques Soitec

Bien décidé à tourner la page de la crise, le groupe français Soitec entend retrouver la croissance de 30 % en moyenne par an dont il a joui sur les trois exercices précédents. Il table sur un triplement de sa taille en cinq ans, pour atteindre environ 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur son exercice 2025/2026.

Un pôle électrique pour Renault dans les Hauts-de-France

Les usines de Maubeuge, Douai et Ruitz vont être regroupées dans la filiale 100 % électrique de Renault, baptisée ElectriCity. Cet écosystème, qui devrait être renforcé par des fournisseurs installés à proximité, pourrait produire à terme des volumes annuels de l’ordre de 400 000 véhicules électriques.

Nexans met le cap sur le marché de l’électrification

Après 36 mois de chantier, Nexans a baptisé son navire amiral, symbole de sa nouvelle stratégie. Avec ce câblier long de 150 mètres et doté d'une capacité de 10 000 tonnes, l’industriel français va intervenir sur des gros chantiers dans l’éolien offshore et l’interconnexion.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS