Grippe A : quels effets sur le travail ?

Dans une circulaire d’une vingtaine de pages, le ministère du travail fait le point sur les conséquences juridiques d’une éventuelle pandémie. Nous vous en livrons les principales conclusions. Les entreprises doivent intégrer ce risque, car elles doivent à leurs salariés une obligation de sécurité. L’organisation du travail pourra être revue, en cas de danger.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grippe A : quels effets sur le travail ?

Après la crise, la grippe ? A lire la circulaire publiée le 3 juillet sur le site du ministère du travail, le risque que le développement de la pandémie entrave l’activité économique est prise très au sérieux par les pouvoirs publics. En un peu plus de vingt pages, la circulaire fait le point sur les mesures à prendre pour faire face à l’éventuelle pandémie.

Ainsi peut-on lire, qu’une pandémie peut provoquer durablement « une désorganisation de la vie économique et sociale », citant une étude de la Banque mondiale estimant à 3000 milliards de dollars une pandémie qui serait d’une ampleur comparable à celle de la grippe espagnole qui sévit entre 1918 et 1920. Une comparaison extrême car rien n’indique que la pandémie à venir sera aussi virulente.

En quoi la vie économique serait affectée par une pandémie ?

Un virus représente d’abord des risques de contagion. Pour l’éviter, les moyens ne sont pas infinis. L’isolement est un des moyens d’endiguer l’épidémie, d’où les zones de quarantaine. Ensuite, tout dépend du degré de dangerosité du virus, de la probabilité qu’il ait des conséquences mortelles pour le sujet atteint. Le virus de la grippe A, pour l’heure, présente un degré ...







%%HORSTEXTE:%%
Christophe Bys Grand reporter management, ressources humaines
Christophe Bys

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS