Grève générale en Grèce

Vols supprimés, coupures d'électricité, trains annulés, ports bloqués : la Grèce tourne au ralenti ce mardi 28 juin. Une grève générale de 48 heures est lancée par les syndicats pour protester contre le budget d'austérité examiné par le Parlement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grève générale en Grèce

A part le métro, les transports en commun à Athènes ne fonctionnent pas, et les rues restent relativement vides. Nombre de salariés renoncent à venir travailler pour la quatrième grève générale de l'année décrétée par les deux grands syndicats GSEE (salariés du privé) et Adedy (fonctionnaires).

Les grévistes, essentiellement fonctionnaires, protestent contre le plan pluri-annuel d'austérité 2012-2015. Ce plan doit être voté mercredi et jeudi au parlement. Il prévoit de nouveaux sacrifices pour les Grecs afin que le pays au bord de la faillite puisse toucher une nouvelle aide financière de ses partenaires et créanciers. Au programme : hausse d'impôts et taxes, mais aussi possibilité de supprimer des emplois dans la fonction publique.

Dans les aéroports, de nombreux vols intérieurs des deux compagnies grecques Aegean et Olympic Air ont été annulés en raison de mots d'ordre de grève des contrôleurs aériens. Au Pirée, le port près d'Athènes, quelque 200 militants du Pame (syndicat communiste) ont empêché les bateaux de partir mardi matin. Une manifestation est prévue en mi-journée à Athènes.

Dans la presse, deux quotidiens saluent l'initiative française présentée lundi pour contribuer au nouveau plan d'aide à la Grèce, qui se traduirait par un renouvellement sur 30 ans de la moitié des engagements des créanciers privés, laissant ainsi du temps au pays pour mener son redressement.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS