L'Usine Energie

Grève chez Total : les raffineries s’arrêtent

,

Publié le

Document Suite aux menaces de fermeture de la raffinerie de Dunkerque après les régionales, la grève des salariés de la branche raffinage de Total se durcit. Trois sites s'arrêtent complètement ce matin. Une pénurie se ferait sentir dans 5 à 20 jours selon les régions.

Grève chez Total : les raffineries s’arrêtent

Les « manoeuvres d'arrêt des raffineries sont enclenchées » dans les raffineries de Total à la suite du mouvement de grève illimitée voté jeudi, a annoncé vendredi la direction du groupe. Les grévistes soutiennent leurs collègues du site de raffinage de Dunkerque, menacé de fermeture définitive, et réclament aussi des assurances sur l’ensemble de la stratégie de Total pour le raffinage en France.
Christian Estrosi, ministre chargé de l’Industrie, s’est entretenu « longuement en tout début de matinée avec le PDG de Total, Christophe de Margerie », indique le ministère dans un communiqué. « Hors de question en l’état de fermer la raffinerie des Flandres. Ni, évidemment, de n’en fermer aucune autre en France », indique le communiqué du gouvernement. « (…) tant qu’il [n’est] pas en mesure de proposer un projet alternatif », il ne fermera pas Dunkerque, indiquerait pour sa part le patron de Total selon le gouvernement. Christophe de Margerie a confirmé au ministre l’engagement de garantir un emploi à compétence égale pour chaque salarié  sur place à Dunkerque.

 « Plus une goutte de pétrole à Feyzin »


 Total possède six raffineries sur les 13 françaises (54% du raffinage en France). Si elles s’arrêtaient toutes, la France manquerait donc de la moitié du carburant de ses stations-services et du fioul lourd qu’elle consomme. Un appel à un arrêt complet des installations a été lancé jeudi pour les sites de Donges, Grandpuits et Gonfreville-L’Orcher. Dans les raffineries de Feyzin et La Mède, le mouvement à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-CFDT-Sud continue avec un fonctionnement a minima et pas d’expédition de produit. La raffinerie des Flandres à Dunkerque, à l’arrêt depuis septembre, est elle aussi en grève et des salariés occupent des locaux administratifs depuis mardi.

La direction de Total affirme «qu’à ce stade, il n’y a pas de signes de rupture d’approvisionnement». La ministre de l'Economie Christine Lagarde a surenchéri vendredi, indiquant qu'il n'y avait «pas de risque de pénurie» de carburant à court terme.  L'Union française des industries pétrolières confirme, expliquant à Reuters que la France posséde de 10 à 20 jours de stocks disponibles pour approvisionner les sations-service. Charles Foulard, délégué central CGT, estime néanmoins qu’«au bout de cinq jours d’arrêt, il peut y avoir un début de pénurie d’essence dans les stations-services».

A Feyzin, «si la grève continue, il y aura des tensions dans la région Rhône-Alpes dans les prochains jours», d’autant que des dépôts sont aussi en grève. Le pétrole est stocké dans des bacs, qui peuvent encore contenir la production «jusqu’en milieu de semaine prochaine». David Faure, secrétaire du CE (CFDT) de Feyzin, a indiqué que «plus une goutte de pétrole ne sort depuis jeudi». D’habitude, 300 à 400 camions sont expédiés chaque jour.

Christian Votte, secrétaire CGT au CCE, qui demande «un signe fort de la direction générale, à savoir avancer la date du CCE du 29 mars». Ce CCE doit aborder l’avenir du site de Dunkerque et plus globalement des capacités de raffinage en France.

Les 6 raffineries Total en grève et leurs effectifs



Afficher Effectifs de Total en France sur une carte plus grande

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/02/2010 - 13h40 -

10 JOURS de réserve ??? Si on s approvisionne dans les stocks de l OTAN (réserve en cas de conflit MILITAIRE ) , mais si les dépots sont également en gréve et c est le cas , la pénurie sera dans notre pays dés ce week end !!! Soyez prévoyant!!
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte