Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Grève Air France, Alibaba, EPR britannique : la revue de presse de l'industrie

Elodie Vallerey

Publié le

La grève des pilotes qui se poursuit cette semaine chez Air France, l'autorisation de Bruxelles pour la construction de deux réacteurs EPR au Royaume-Uni par EDF, les coulisses de l'introduction en Bourse du géant chinois Alibaba... Voici les grands titres dans l'actualité de l'industrie ce lundi 22 septembre.

La grève se poursuit à Air France

Huitième jour de grève pour les pilotes de la compagnie aérienne hexagonale Air France. Pour Les Echos, le conflit "vire à l'épreuve de force" entre direction et SNPL, le syndicat majoritaire chez les pilotes qui a acté ce week-end la reconduction du mouvement jusqu'au 26 septembre. "Les conséquences du conflit dépassent désormais le seul coût pour la compagnie aérienne (...) touchant potentiellement événements, tours-opérateurs et commerces des aéroports", écrivent Les Echos. Pour Le Figaro, "le gouvernement est face au défi d'une grève qui s'éternise". Pour Libération, "Air France paye le prix de sa stratégie low-cost".

 

 

 

Bruxelles dit "oui" à l'EPR français au Royaume-Uni

Après presque un an d'enquête, la Commission européenne autorise la construction par EDF de deux réacteurs nucléaires EPR à Hinkley Point, au Royaume-Uni. Les craintes d'aides illégales d'Etat sont écartées. "Quelques concessions" devront être faites par les industriels impliqués (EDF, Areva et les groupes chinois CGN et CNNC), relatent Les Echos, mais "qui ne sont pas de nature à remettre en question le projet".

 

 

Alibaba, un Chinois à Wall Street

Le Monde du 22 septembre revient sur Alibaba, "le chinois qui a fait une entrée en fanfare à Wall Street". Le journal raconte dans un reportage les coulisses de l'introduction, à la Bourse de New York, de ce géant de la distribution sur internet : "Le fondateur du groupe, Jack Ma, en veste noire et chemise bleu foncé, mais sans cravate, a assisté à l'ouverture de la séance, levant les bras, poings serrés, quand la cloche, annonçant le début des échanges, a retenti. Les débuts en Bourse d'Alibaba ont été à la hauteur de cette mise en scène hors norme".

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle