Grèce : l'agence S&P relève la note à "CCC" - perspective stable

L'agence de notation financière Standard and Poor's a annoncé ce mercredi le relèvement de la note de la dette souveraine grecque à CCC. Elle n'est donc plus en situation de défaut. Cette annonce est sans surprise puisque le pays a réduit son passif d'un tiers environ avec la restructuration sans précédent de sa dette.

Partager

Standard & Poors maintient toutefois cette note en catégorie spéculative ("junk"). L'agence prévient par là même qu'une profonde récession, l'issue imprévisible des élections législatives du 6 mai et la colère de l'opinion publique face à l'austérité pouvaient menacer les efforts d'Athènes pour redresser ses finances.

S&P prévoit que la dette souveraine de la Grèce restera élevée au cours des trois prochaines années, autour de 160 à 170% du PIB, mais avec une perspective stable.

"La note pourrait être dégradée si nous estimons qu'un échange contraint sur ce qui reste de la dette privée grecque apparaît probable", précise l'agence dans un communiqué.

Fitch avait été la première à redresser la note en assignant un B- à la Grèce au milieu du mois de mars, après la mise en place de la procédure d'échange qui a réduit d'environ 100 milliards d'euros la dette souveraine du pays et coûté aux créanciers obligataires privés la plus grande partie de leurs avoirs.

S&P avait prévenu dès février qu'elle relèverait sûrement la note grecque à CCC, une fois achevée la procédure d'échange.

Moody's est désormais la seule agence à maintenir la Grèce en zone de défaut (défaut probable dans son cas). Elle a précisé qu'elle reverrait sa note "en temps voulu" mais qu'un éventuel redressement resterait limité.

L'Usine Nouvelle, avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS