Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Greatbatch Medical investit 5 millions dans le projet Chrysalide

, , , ,

Publié le

D’ici à la fin de cette année, le spécialiste américain des implants orthopédiques Greatbatch Medical aura acquis de nouvelles machines et agrandi son usine de Chaumont (Haute-Marne) pour accompagner une croissance remarquable qui s’est déjà traduite par une centaine d’embauches en dix-huit mois.

Greatbatch Medical investit 5 millions dans le projet Chrysalide © Frédéric Marais / Agence Info.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

La forte demande mondiale en prothèses de hanche, d’épaule et de rachis (colonne vertébrale) a conduit les dirigeants de Greatbatch Medical à élaborer un plan de modernisation et d’agrandissement de la seule usine que possède ce groupe américain en Europe, implantée sur la zone industrielle La Vendue à Chaumont (Haute-Marne).

Ce projet, baptisé Chrysalide, comprend l’acquisition et la mise en service d’ici fin 2015 de dix-sept nouvelles machines et la construction de 800 mètres carrés de bureaux. Une extension qui permettra de consacrer entièrement les 7 000 mètres carrés de l’usine aux activités de production d’implants, de vis et d’agrafes pour la chirurgie. Coût global de cet investissement : 5 millions d’euros.

Tablant sur une croissance de 18 % cette année, le directeur des opérations de Greatbach Medical à Chaumont, Guillaume Henry, envisage de réaliser 70 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2015, contre 60 millions d’euros sur le dernier exercice. Pour atteindre cet objectif, il a déjà procédé au recrutement d’une centaine de personnes (ingénieurs, techniciens et opérateurs) au cours des dix-huit derniers mois. L’effectif du site haut-marnais s’établit aujourd’hui à 360 salariés.

200 000 prothèses de hanche, 30 000 d’épaule…

Fondée par la famille Landanger en 1990,  l’entreprise chaumontaise d’implants orthopédique est passée sous le contrôle de DePuy, de Precimed et enfin de Greatbatch Medical en 2009. Actuellement, cette filiale française est en capacité de produire annuellement plus de 200 000 prothèses de hanche en titane, quelque 30 000 prothèses d’épaule en titane chrome cobalt mais aussi des prothèses de rachis qui présentent l’avantage de rétablir la mobilité entre les vertèbres des personnes souffrant de discopathie.

Le groupe DePuy est le principal client des prothèses de hanche et d’épaule (85 % du chiffre d’affaires) tandis que l’entreprise champardennaise LDR Medical lui fait fabriquer des prothèses de rachis destinées au marché américain. Comme Biomet qui se fournit à Chaumont en vis et agrafes pour la chirurgie, LDR Medical est entré dans le portefeuille client de Greatbatch Medical il y a deux ans et constitue un axe de diversification et de développement important.

Diversifier le portefeuille clients et les gammes de produits

Les dirigeants de la firme américaine souhaitent d’ailleurs poursuivre la diversification de ses gammes de produits au sein d’une usine modernisée qui est certifiée Iso 13485 et 14001 et homologuée FDA (Food and drug administration) pour certaines de ses prothèses.

"Avec le plan Chrysalide, nous revoyons en profondeur notre organisation, nos process, notre qualité, notre traçabilité, et notre innovation… Nous l’avons engagé pour avoir une usine encore plus rapide et plus agile dans son mode de fonctionnement", insiste Guillaume Henry. Pour ce faire, il vient d’ailleurs de mettre en place des équipes de week-end, d’accroître la formation interne avec la volonté affichée de transformer des CDD et des postes d’intérimaires en CDI. Avec un double objectif : hausser les compétences et de pérenniser l’emploi.

Philippe Schilde

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle