Grande-Bretagne: Uber perd en appel sur les droits sociaux de ses conducteurs

LONDRES (Reuters) - Uber a perdu vendredi en Grande-Bretagne un recours en appel contre une décision de justice selon laquelle ses conducteurs ont droit à des acquis sociaux tels que le salaire minimum.
Partager
Grande-Bretagne: Uber perd en appel sur les droits sociaux de ses conducteurs
Uber a perdu vendredi en Grande-Bretagne un recours en appel contre une décision de justice jugeant que ses conducteurs ont droit à des acquis sociaux tels que le salaire minimum. /Photo prise le 22 septembre 2017/REUTERS/Toby Melville

Le géant américain des véhicules de transport avec chauffeur (VTC), qui cherche également à récupérer sa licence à Londres, a subi ces derniers mois plusieurs revers devant la justice et les autorités de régulation à travers le monde. Uber a notamment été contraint de quitter le Danemark et la Hongrie.

L'an dernier, un tribunal britannique a donné gain de cause à deux conducteurs britanniques qui arguaient qu'Uber exerçait sur eux un contrôle suffisamment important pour qu'ils soient en droit de réclamer certains avantages sociaux comme un salaire minimum, des congés payés ou des pauses pendant leur travail.

La décision, confirmée vendredi par l'Employment Appeal Tribunal (EAT), ne s'appliquera pas automatiquement aux 50.000 conducteurs d'Uber en Grande-Bretagne, mais pourrait inciter d'autres chauffeurs à présenter des recours.

Elle pourrait aussi profiter aux employés de milliers d'autres entreprises dont celles appartenant à l'économie dite de partage ou "gig economy", dans laquelle les individus travaillent sans contrat pour de multiples employeurs.

L'Independent Workers Union of Great Britain (IWGB), qui soutenait les deux conducteurs contre Uber, s'est félicité de la décision en appel.

"La victoire d'aujourd'hui est une preuve de plus, comme s'il en était besoin, que la loi est claire et que ces entreprises ont tout simplement choisi de priver les travailleurs de leurs droits", a déclaré Jason Moyer-Lee, secrétaire général de l'IWGB.

La société américaine fait valoir de son côté que ses conducteurs sont des autoentrepreneurs gérant leur temps comme ils le souhaitent et qu'à ce titre, ils ne peuvent bénéficier que de garanties légales minimales, concernant notamment leur santé et leur sécurité.

Elle devrait contester la décision de l'EAT devant la Cour d'appel ou la Cour suprême.

La firme de la Silicon Valley a déjà déposé un appel contre la décision de l'autorité des transports londoniens, prise fin septembre, de lui retirer sa licence.

Transport for London (TfL) reproche à Uber un contrôle insuffisant de ses chauffeurs et un manque de responsabilité pour signaler des incidents.

L'audience en appel est prévue le 11 décembre.

(Michael Holden et Costas Pitas; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS