Grande-Bretagne: Statu quo sur les taux, la BoE évasive sur le post-Brexit

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) n'a pas modifié son taux directeur jeudi et a laissé entendre que les hausses de taux futures seraient un peu plus rapides si le Brexit se passait bien, soulignant toutefois que tout serait à revoir si la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne ne se faisait pas en douceur en mars prochain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grande-Bretagne: Statu quo sur les taux, la BoE évasive sur le post-Brexit
La Banque d'Angleterre (photo) n'a pas modifié son taux directeur jeudi et a laissé entendre que les hausses de taux futures seraient un peu plus rapides si le Brexit se passait bien. /Photo prise le 1er août 2018/REUTERS/Peter Nicholls

Le neuf membres du comité de politique monétaire ont voté pour le maintien du taux d'intervention à 0,75%, comme le pensaient les économistes interrogés par Reuters, après l'avoir relevé en août.

Si le Brexit se déroule sans accroc, l'économie connaîtra vraisemblablement une croissance de l'ordre de 1,75% par an, observe la banque centrale, ce qui reste inférieur aux taux habituel de plus de 2% qui prévalait avant que les Britanniques ne décident par référendum de quitter l'UE le 23 juin 2016.

La BoE ajoute que l'économie tourne à plein régime et qu'il faudra trois ans pour que l'inflation retombe de 2,4%, son niveau actuel, à son objectif de 2%.

(David Milliken et Alistair Smout; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS