Grande-Bretagne : La Banque d'Angleterre voit l'inflation dépasser temporairement 3%

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre a relevé jeudi sa prévision d'inflation, disant s'attendre désormais à ce qu'elle dépasse 3% mais uniquement pendant une "période temporaire" et elle a promis de continuer à surveiller les anticipations d'inflation à moyen terme.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grande-Bretagne : La Banque d'Angleterre voit l'inflation dépasser temporairement 3%
La Banque d'Angleterre a relevé jeudi sa prévision d'inflation, disant s'attendre désormais à ce qu'elle dépasse 3% mais uniquement pendant une "période temporaire" et elle a promis de continuer à surveiller les anticipations d'inflation à moyen terme. /Photo prise le 11 juin 2021/REUTERS/Henry Nicholls

Les neuf membres du Comité de politique monétaire (MPC) de la banque centrale ont voté par huit voix contre une le maintien du programme d'achats d'obligations d'Etat à 875 milliards de livres (1.020 milliards d'euros environ) mais celui de l'enveloppe dédiée aux achats d'obligations d'entreprise à 20 milliards a été adopté à l'unanimité.

L'économiste en chef de l'institution, Andy Haldane, qui quittera ses fonctions la fin du mois s'est prononcé en faveur d'une réduction de 50 milliards de livres du programme d'achats d'obligations d'Etat, comme lors de la réunion précédente.

Le maintien du taux directeur de la BoE à 0,1%, son plus bas niveau historique, a quant à lui été décidé par un vote unanime.

"L'accumulation des pressions sur les coûts d'achats globaux est de plus en plus répercutée sur les prix à la production et les prix à l'importation non-pétroliers", constate la BoE dans le compte rendu de la réunion.

"L'inflation des prix à la consommation (CPI) devrait augmenter encore au-dessus de l'objectif, en raison notamment de l'évolution des prix de l'énergie et d'autres prix de matières premières, et elle devrait dépasser 3% pendant une période temporaire, pour culminer plus haut qu'estimé auparavant."

Le statu quo sur la politique monétaire était anticipé par tous les économistes interrogés par Reuters avant la réunion, dans l'attente de nouveaux éléments sur la poussée inflationniste qui a suivi la levée du confinement au Royaume-Uni et sur l'évolution de l'emploi après la suppression du dispositif exceptionnel d'indemnisation du chômage mis en oeuvre pendant la pandémie.

La livre sterling a décroché face au dollar et à l'euro après les annonces du MPC tandis que le rendement des obligations d'Etat britanniques à 10 ans revenait autour de 0,76% contre près de 0,79% juste avant la publication du communiqué du MPC.

La Bourse de Londres a amplifié sa hausse avec la baisse de la livre et l'indice FTSE 100 gagnait 0,51% vers 11h35 GMT.

(Reportage David Milliken et Andy Bruce, version française Marc Angrand, édité par Sophie Louet et Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS