Grande-Bretagne: L'industrie engrange ses plus fortes commandes depuis 1988

LONDRES (Reuters) - L'industrie britannique a enregistré en novembre ses plus fortes commandes depuis près de 30 ans, semblant montrer à son tour que la chute du sterling qui a suivi le vote en faveur du Brexit a été bénéfique aux usines.
Partager
Grande-Bretagne: L'industrie engrange ses plus fortes commandes depuis 1988
L'industrie britannique a enregistré en novembre ses plus fortes commandes depuis près de 30 ans, semblant montrer à son tour que la chute du sterling qui a suivi le vote en faveur du Brexit a été bénéfique aux usines. /Photo d'archives/REUTERS/Nigel Roddis

L'indice mensuel de la fédération patronale CBI (Confederation of British Industry) mesurant les commandes en carnet a bondi à +17 ce mois-ci, après -2 en octobre, à son plus haut niveau depuis août 1988. Des économistes interrogés par Reuters l'anticipaient à +3 seulement.

L'étude montre que les commandes à l'exportation ont également progressé, à leur niveau le plus élevé depuis juin 1995.

La Banque d'Angleterre (BoE) espère que les exportations de l'industrie manufacturière britannique pourront partiellement compenser la baisse des dépenses des ménages, pénalisées par une inflation importée imputable à la baisse du sterling.

Les entreprises britanniques ont également profité de la croissance dans la zone euro et ailleurs dans le monde.

"Les industriels britanniques ont une fois de plus enregistré une solide performance, la croissance mondiale et le faible niveau de la livre continuant à soutenir la demande. La croissance de la production a à nouveau accéléré et les commandes à l'exportation atteignent leurs plus hauts niveaux en plus de 20 ans", a déclaré Anna Leach, responsable du département de l'intelligence économique chez CBI.

"Toutefois, l'incertitude continue à peser sur l'investissement et les pressions sur les coûts restent fortes", souligne-t-elle.

L'indice des anticipations du secteur manufacturier pour les trois prochains mois ressort ainsi à son plus bas niveau depuis octobre 2016.

(Andy Bruce; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS