Grande Bretagne: Déclin de 15% de la production auto attendu à cause du coronavirus

LONDRES (Reuters) - Le coronavirus provoquera un déclin de plus de 15% de la production dans le secteur automobile britannique cette année, et ce repli pourrait être plus important si les usines venaient à rester fermées pendant plusieurs mois à cause de la pandémie, a déclaré vendredi la fédération nationale des constructeurs.
Partager
Grande Bretagne: Déclin de 15% de la production auto attendu à cause du coronavirus
Le coronavirus provoquera un déclin de plus de 15% de la production dans le secteur automobile britannique cette année, et ce repli pourrait être plus important si les usines venaient à rester fermées pendant plusieurs mois à cause de la pandémie, a déclaré vendredi la fédération nationale des constructeurs. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble

Le secteur emploie plus de 800.000 personnes, alors que Jaguar Land Rover et Nissan produisent plus de la moitié des véhicules du pays dans des usines situées dans le centre et le nord de l'Angleterre.

A cause de la pandémie, les usines ont fermé et il est pour l'heure difficile de déterminer quand elles pourront rouvrir, le gouvernement britannique peinant à endiguer la propagation du virus.

La fédération nationale des constructeurs anticipait déjà un léger recul de la production automobile britannique sur l'ensemble de l'année, à 1,27 million de véhicules. La SMMT (Society of Motor Manufacturers and Traders) s'attend désormais à un déclin plus important, à 1,06 million de véhicules.

"L'impact pourrait être bien plus important si la crise, et donc les fermetures, devaient durer des mois au lieu de semaines", a dit la SMMT.

Dans un communiqué, le directeur général de la SMMT a appelé le gouvernement à venir au soutien du secteur.

"Si nous voulons garder ce secteur en vie et en mesure d'aider la Grande-Bretagne à se remettre debout, nous avons besoin que des fonds soient débloqués urgemment, de mesures supplémentaires pour atténuer les pressions sur la trésorerie et de clarté sur la façon dont fonctionneront les mesures d'aide à l'emploi", a dit Mike Hawes.

La production dans le secteur a décliné l'année dernière à son rythme le plus important depuis la récession de 2008 sur fond d'incertitudes liées au Brexit.

(Costas Pitas; version française Jean Terzian)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS