Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Grand lifting pour la raffinerie Total de Donges en 2015

, , , ,

Publié le

Total prévoit un nouveau "grand arrêt" pour sa raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) près de Saint-Nazaire. Le groupe pétrolier y consacrera quelque 100 millions d’euros.

Grand lifting pour la raffinerie Total de Donges en 2015
Raffinerie de Donges.
© Jean-Louis Salque - L'Usine nouvelle

La raffinerie Total à Donges (Loire-Atlantique) bénéficiera de près de 120 millions d’euros d’investissements en 2015, dont 100 millions d'euros dans le cadre d’un nouveau "grand arrêt" programmé sur les mois de mars et avril. Contrairement au dernier "grand arrêt" en 2013 (65 millions d'euros), ces travaux exceptionnels entraîneront la fermeture complète de l’usine pendant quatre à cinq semaines, une première.

Le chantier générera près d’un million d’heures de travail pour les sous-traitants et mobilisera quelque 3 500 personnes, s’ajoutant aux 707 salariés (673 CDI) du groupe pétrolier sur le site. La réduction des émissions de NOx (oxydes d’azote) sur l’unité de distillation dite "atmosphérique" nécessitera à elle seule une dépense de 10 millions d’euros. Première étape du process, son rôle consiste à chauffer le pétrole dans une colonne pour séparer les composants les plus lourds des plus légers à différents niveaux.

Le complexe consacre chaque année en moyenne 30 millions d’euros à l’entretien et la maintenance de ses installations.

La raffinerie n’est pas menacée

Après une bonne année 2012, le site "a perdu plusieurs millions d’euros" en 2013, concède le directeur Frédéric Pavard, résultat imputable au grand arrêt mais aussi à des dysfonctionnements au niveau de certains équipements. "A condition de satisfaire aux critères de sécurité et de fiabilité industrielle, et donc de disponibilité, la raffinerie n’est pas menacée", rassure néanmoins le dirigeant. Au cours des trois dernières années, le nombre d’accidents a été divisé par quatre (6 en 2013) et les émissions de SO2 (dioxyde de soufre) réduites de 60 % entre 2007 et 2012.

Jacques Le Brigand

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle