Grand emprunt : 50 millions d'euros pour faire aimer la techno

Claudie Haigneré est heureuse : la présidente d'Universcience, l'établissement qui regroupe le Palais de la Découverte et la Cité des sciences et de l'industrie, a décroché 50 millions d'euros du Grand Emprunt, pour développer la culture scientifique et technique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grand emprunt : 50 millions d'euros pour faire aimer la techno

"Chacun doit se sentir concerné par ce sujet, dit l'ancienne ministre de la Recherche, quand on voit la méfiance, voire la défiance, qui règne parfois vis-à-vis de la science et des technologies". Ces subventions ne tomberont pas tout à fait dans son escarcelle, ils financeront douze projets ambitieux, dont deux seulement pilotés par Universcience.

Tous ont été retenus par le Commissariat général à l'investissement dans le cadre du programme "égalité des chances" (qui prévoit par ailleurs la construction des internats d'excellence voulus par le chef de l'Etat).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Parmi les douze projets, on peut citer ESTIM, piloté par Universcience et inspiré du vaste plan Obama de novembre 2009, qui vise à créer un portail web pour sensibiliser aux sciences ainsi qu'une chaîne de télévision connectée, à former des médiateurs scientifiques, et à rapprocher artistes et scientifiques. Le projet INMEDIATS, piloté par six centres de science régionaux (Rennes, Bordeaux, Grenoble, Caen, Toulouse et Paris), mise sur le numérique pour attiser la curiosité scientifique des Français.

Doubler la mise

"A Bordeaux, nous allons créer un living lab, ou plateforme d’usage, un fab lab, qui est un peu le garage du futur, et lancer des serious games, explique Bernard Allaux, le directeur de Cap Sciences à Bordeaux. Les jeunes sont accros au numérique, il faut nous adapter. "

Quoique satisfaite par l'attribution de cette première enveloppe, obtenue au prix d’un lobbying intense et d’une force de conviction venue de l’espace, Claudie Haigneré ne compte pas en rester là. Elle repart déjà en campagne pour doubler la mise, et arriver à un total de 100 millions. La culture "techno" - indispensable si l’on veut une industrie innovante et conquérante - mérite bien quelques efforts.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS