Grâce au Fonds stratégique d’investissement, Limagrain va étendre son champ d’action à l’étranger

Les 150 millions d’euros que les pouvoirs publics vont injecter dans le capital du semencier Vilmorin permettront à celui-ci d’accélérer son développement à l’étranger, face à des concurrents puissants, dont Monstanto, et de mettre au point de nouvelles variétés de semences.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grâce au Fonds stratégique d’investissement, Limagrain va étendre son champ d’action à l’étranger
Récemment, Vilmorin a noué un accord stratégique avec une société argentine pour développer de nouvelles variétés de blé.

Les 3500 agriculteurs détenant la coopérative Limagrain vont cohabiter, désormais, avec un nouvel actionnaire : l’Etat français. A travers le FSI (Fonds stratégique d’investissement), les pouvoirs publics injecteront 150 millions d’euros dans cette société basée à Clermont-Ferrand, et ils disposeront de deux administrateurs sur les dix constituant le conseil d’administration. C’est la première fois que le Fonds s’immisce dans la filière de l’agroalimentaire, dont Limagrain, assurément, s’avère l’un des fleurons les plus prometteurs.
Annoncé lundi, un tel apport d’argent frais fait suite à la récente augmentation de 200 millions d’euros du capital de Limagrain. Il sera destiné essentiellement à la filiale de la coopérative spécialisée dans les semences, Vilmorin, détenue à 70 % par la coopérative. Il s’agit avant tout de tonifier le développement de ladite filiale, qui occupe la quatrième position dans le classement des semenciers planétaires, affrontant des géants tels que Monsanto, Dupont ou Sygenta. Limagrain a même conquis la deuxième place en matière de cultures potagères, devenu le leader européen en grandes cultures.

Commentant ce partenariat avec FSI, Pierre Pagesse, président de Limagrain, a évoqué «un levier supplémentaire pour accélérer notre développement». Il a rappelé que l’agroalimentaire demeure le premier exportateur français. Limagrain bénéficiera d’une marge de manœuvre accrue dans le développement de nouvelles variétés de graines et de semences, pour soutenir la compétition avec ses redoutables concurrents, et il sera à même d’enrichir l’éventail de ses implantations à l’étranger. Ces implantations permettent à Vilmorin d'être au plus près des besoins de ses clients - maraîchers ou agriculteurs - et de mettre au point des variétés bien adaptées à leur demande.

Responsable de la communication financière de Vilmorin, Claire Planche donne à l’usinenouvelle.com un aperçu de l’internationalisation amorcée par le semencier. «Nous sommes présents sur les grands bassins de consommation de semences : l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie. Nous sommes aussi implantés au Moyen-Orient, notamment au travers de notre filiale potagère, Hazera Genetics, basée en Israël.» La répartition du chiffre d’affaires consolidé, sur la base de l’exercice 2008-2009, se décline ainsi : Europe, 58 %. Asie, 9 %. Amériques (Nord et Sud), 24 %. Moyen-Orient, 9 %. L'Asie est en forte croissance (volume et valeur) et constitue un marché de consommation de légumes très important (50% des légumes consommés dans le monde sont produits en Chine). Il s'agit d'une zone de développement prioritaire.»

Claire Planche poursuit : «Notre modèle de développement privilégie une approche décentralisée des principaux marchés. Nous sommes dans la plupart des cas implantés sur place par l'intermédiaire de filiales détenues majoritairement (Israël, Japon, Etats-Unis ...), sous forme de joint-venture (Agreliant aux Etats-Unis, JV entre Vilmorin et le semencier allemand KWS) ou de participation minoritaire (la société LPHT, leader en riz hybride, dont nous détenons indirectement 20% du capital).» L’Amérique du Sud, au potentiel agricole incomparable, retient les meilleures attentions du semencier tricolore. Fin janvier, Vilmorin a signé un accord stratégique avec l’Argentin Don Mario pour le développement de variétés de blé dans le Mercosud.

Yann Le Houelleur

0 Commentaire

Grâce au Fonds stratégique d’investissement, Limagrain va étendre son champ d’action à l’étranger

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS