Grâce à ses ballons, Project Loon a déployé un réseau de télécommunications de secours au-dessus de Porto Rico en 15 jours

Le réseau télécoms de secours, opéré par des ballons de Project Loon est opérationnel au-dessus de Porto Rico. Alastair Westgarth, responsable de la structure au sein d’Alphabet (Google) en a fait l’annonce sur son blog vendredi 20 octobre. La nouvelle configuration de vol des engins, en grappe, a permis de déployer la solution en 15 jours.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grâce à ses ballons, Project Loon a déployé un réseau de télécommunications de secours au-dessus de Porto Rico en 15 jours
Project Loon, via le blog du responsable du projet chez Alphabet, maison mère de Google, a annoncé, vendredi 20 octobre, avoir activé un réseau de télécommunications de secours au dessus de Porto Rico suite au passage de l'ouragan Maria

Alphabet, maison mère de Google, a confirmé le déploiement de ses ballons haut débit mobile sur Porto Rico. Les engins opèrent un réseau de télécommunication au-dessus de l’ile sinistrée par l’ouragan Maria. Alastair Westgarth, responsable de Project Loon, en a fait l’annonce, sur son blog, vendredi 20 octobre. L’opération revêt un caractère inédit.

En effet, "Nous n’avons jamais déployé un réseau Project Loon à partir de zéro à un rythme aussi rapide" affirme le responsable. La date du feu vert donné par la commission fédérale des Communications des Etats-Unis (FCC), permet d’apprécier la déclaration. Le régulateur a donné son aval à Alphabet le 6 octobre. Les équipes de Loon Project ont donc déployé la solution en 15 jours.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le mode opératoire explique la vitesse de mise en œuvre. Pour la première fois, Project Loon a maintenu des grappes de ballons en vol au-dessus d’un territoire. Auparavant, l’équipe d’Alphabet faisait décoller ses émetteurs aériens en ligne, à intervalles réguliers. Alastair Westgarth explique que la manœuvre est rendue possible par de nouveaux algorithmes de navigation. Le système s’appuie sur des technologies de machine learning pour garder les appareils groupés au-dessus de la zone à couvrir. La nouvelle configuration de vol nécessite moins d’unités pour un périmètre donné. Le temps de déploiement s’en trouve donc réduit.

Une réussite qui repose sur de nombreux acteurs

De nombreux interlocuteurs sont intervenus dans la mise en place des opérations. Les agences américaines de régulations des communications (FCC), de l’aviation (FAA) et la gestion des secours (FEMA) ont permis l’acheminement des ballons jusqu’à Porto Rico. Les contrôleurs aériens ont assuré la bonne circulation des grappes en provenance du Nevada (Etats-Unis). Les opérateurs satellite SES et câble Liberty Cablevision ont mis en place des infrastructures nécessaires pour connecter les émetteurs aériens. Enfin AT&T opère le réseau LTE au-dessus de Porto Rico. Le service mis en place supporte des communications et un accès internet basiques.

Project Loon a réalisé ses premiers tests au-dessus de la Nouvelle-Zélande en 2013. Depuis, selon Alastair Westgarth, les ballons du projet ont déjà parcouru plus de 26 millions de kilomètres autour du monde. De nombreux engins restent plus 100 jours en l’air. Le record du temps de vol est fixé à 190 jours. Outre Porto Rico, les équipes du projet sont intervenu au Pérou, début 2017, suite aux inondations et glissements de terrains.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS