Grâce à l'A350XWB, Airbus reprend des couleurs sur les longs courriers

Le constructeur européen a triplé ses commandes d'avions gros porteurs en 2007 par rapport à 2006.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Grâce à l'A350XWB, Airbus reprend des couleurs sur les longs courriers
C'était l'épine dans le pied d'Airbus : l'avionneur avait perdu beaucoup de terrain sur le marché des gros porteurs ces deux dernières années. Boeing a volé de succès en succès grâce à son 787 Dreamliner, commandé à 710 exemplaires, et sa gamme 777, un appareil un peu plus gros que le 787. Mais depuis le salon du Bourget, en juin dernier, et l'annonce des premiers retards du 787, Airbus a nettement repris du poil de la bête. Il totalise 427 commandes fermes d'avions longs courriers (A330, A350XWB, A380) à fin octobre, soit près du triple du total des ventes de gros porteurs sur l'année 2006.

Derniers succès en date, la vente de 20 A350XWB au loueur américain ILFC, annoncée aujourd'hui, et l'achat de 10 A330-200 réalisé par la compagnie chinoise China Southern en début de semaine. En octobre, c'est une véritable rafale de contrats : Airbus a confirmé une méga commande 92 appareils auprès de la compagnie US Airways, dont 22 A350XWB et 10 A330. De même, l'espagnol Gruppo Marsans a fait l'acquisition de 61 Airbus, dont 4 super Jumbo A380 et 10 A350XWB. Sans oublier Vietnam Airlines, qui a pris 10 A350XWB. On le voit, l'A350XWB, un avion destiné à concurrencer le 787 et le 777 et dont la mise en service est prévue pour 2013, joue un rôle central dans le retour en force d'Airbus sur ce segment très lucratif du marché.

Airbus presse GE de motoriser l'A350XWB

Ce bimoteur, qui intégrera 52% de matériaux composites et qui dispose d'un fuselage élargi par rapport à son frère aîné l'A330, totalise 196 commandes à ce jour et vise l'objectif des 300 d'ici la fin de l'année. Très critiqué à ses débuts à cause de son design, cet appareil commence tout doucement à obtenir une vraie crédibilité. La commande d'ILFC, très influent sur le marché, va lui faciliter la tâche. On attend aussi les résultats d'une consultation menée par Emirates, qui veut acheter une centaine d'appareils de cette catégorie, et évalue en ce moment le 787 et l'A350XWB. Il est possible qu'Emirates annonce son choix au salon aéronautique de Dubaï, mi-novembre.

L'A350XWB a plusieurs atouts dans sa manche : parmi eux, une part un peu plus importante de matériaux composites et un fuselage plus large que le 787, ce qui permettra de donner plus de confort aux passagers tout en consommant moins de carburant par siège. Par contre, il souffre encore d'un handicap de taille : il n'a qu'un seul fournisseur de moteurs, Rolls Royce avec son modèle Trent XWB. Or dans le créneau du long courrier, les compagnies préfèrent avoir le choix entre deux motoristes. Airbus continue de discuter avec General Electric Aviation (GE), numéro un mondial des moteurs d'avions, pour qu'il accepte de développer un turbofan pour l'A350XWB. Ce serait aussi un bon sésame pour que l'influent loueur GECAS, une filiale de GE, commande enfin l'A350XWB.

De nouvelles commandes en perspective pour l'A380

Airbus a aussi regagné du terrain sur les gros porteurs grâce à son A380. Le méga Jumbo a conquis (enfin) British Airways, l'une des compagnies les plus influentes dans le monde. Nul doute que la livraison du premier exemplaire à la compagnie Singapore Airlines, et la réussite du premier vol commercial effectué le 24-25 octobre entre Singapour et Sidney, ont redonné une crédibilité à ce programme. Même si l'avionneur a encore du chemin à parcourir pour rattraper entièrement les retards de l'A380, la carrière commerciale du gros porteur d'Airbus devrait redémarrer. John Leahy, le directeur commercial d'Airbus, a d'ailleurs promis de nouveaux clients et de nouvelles commandes d'ici la fin de 2007.

GL-B

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS