Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

GPS : TomTom est-il perdu ?

, ,

Publié le

Le groupe néerlandais accuse une baisse de plus d'un tiers de ses bénéfices en 2011. La faute à ses ventes de GPS portables, en recul de 40%. Selon les analystes, TomTom doit repenser son business model et s'adapter à la concurrence grandissante des applications de navigation pour smartphones.

GPS : TomTom est-il perdu ? © D.R. - Tom Tom

Les entreprises citées

Rien ne va plus pour TomTom.  Le spécialiste néerlandais des solutions de navigation vient d'annoncer des résultats financiers largement en dessous des attentes du marché. Entre 2010 et 2011, son bénéfice net a chuté de 36% pour tomber à 68 millions d'euros. Sur la même période, son chiffre d'affaires est passé de 1,52 à 1,27 milliard d'euros, soit une baisse de 16% de ses revenus.

Ces mauvais résultats sont principalement dus à un recul de ses ventes d'appareils GPS portables à destination du grand public, initialement son cœur de métier. Cette activité accuse une baisse de chiffre d'affaires de 40%, non compensée par des gains réalisées sur ses solutions pour professionnels (+19%).

Pour l'exercice à venir, TomTom prévoit encore une baisse de revenus, avec un chiffre d'affaires attendu d'environ 1,1 milliard d'euros.

TomTom pointe du doigt des "conditions de marché difficiles" et précise avoir mis en place une nouvelle organisation interne pour réduire ses coûts. "Nous allons nous concentrer davantage sur nos leviers de croissance, afin de devenir leader sur le nouveau secteur des voitures connectées et faire croître notre position en tant que fournisseur de solutions pour la gestion de flottes de véhicules", explique Harold Goddijn, P-DG du groupe.

Sur i Phone, mais pas sur Android

Selon les analystes, TomTom pâtit surtout d'une baisse de la demande pour les appareils de navigation GPS traditionnels. Bon nombre d'automobilistes optent désormais pour des applications mobiles à installer sur leur smartphone. Elles sont tout aussi performantes et bien moins cher, certaines étant même gratuites.

"TomTom devra revoir son modèle économique. Il ne peut plus être un simple vendeur de matériel. Le terminal n'est plus la clé d'entrée de ce marché, il s'agit dorénavant du logiciel", commente pour L'Usine Nouvelle, Stéphane Dubreuil, associé télécoms et médias de Sia Conseil.

L'américain Garmin, leader mondial des systèmes GPS, semble avoir mieux compris cette évolution du marché. Il a racheté en 2011 son concurrent allemand Navigon, en mettant ainsi la main sur les applications mobiles de Navigon pour iPhone et Android. Elles figurent parmi les meilleures ventes du marché. TomTom n'est pour sa part présent que sur iPhone mais pas encore sur Android, devenu pourtant en 2011 la première plateforme pour smartphones.

"Les acteurs historiques de ce marché doivent accepter de voir baisser le prix de base de leurs solutions et chercher à dégager plutôt des marges sur les accessoires et services additionnels", indique pour sa part Thibaud Cavin, responsable du centre d'expertise mobilité, chef GFI Informatique.

C'est bien le modèle retenu par Mappy, qui a lancé fin 2011 son application Mappy GPS Free. Il s'agit d'un logiciel de navigation complet et gratuit, fonctionnant sur iPhone et Android. Mappy table sur la commercialisation de services additionnels, comme des cartes enrichies et l'info-trafic, facturés sous la forme de petits abonnements mensuels, de l'ordre de 4 à 6 euros.

Même principe chez Navigon qui propose en complément de son application GPS l'accès aux contenus des guides Michelin. ALK Technologies, éditeur de Copilot Live, commercialise par exemple un service en option indiquant le prix de l'essence dans les stations services.

Selon IDC, le prix moyen d'un système GPS portable est passé de 263 à 140 euros entre 2007 et 2011. Le prix des applications GPS pour smartphones s'étend aujourd'hui de 0 à environ 50 euros pour Navigon, avec un prix moyen autour des 20 euros.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle