Google va payer 1 milliard de dollars aux éditeurs de presse pour leurs contenus

par Foo Yun Chee
Partager
Google va payer 1 milliard de dollars aux éditeurs de presse pour leurs contenus
Google, filiale du groupe Alphabet, prévoit de verser un milliard de dollars sur trois ans à des éditeurs de presse pour utiliser leurs contenus dans le cadre de partenariats, a annoncé jeudi son directeur général. /Photo prise le 27 juillet 2020/REUTERS/Mike Blake

BRUXELLES (Reuters) - Google, filiale du groupe Alphabet, prévoit de verser un milliard de dollars sur trois ans à des éditeurs de presse pour utiliser leurs contenus dans le cadre de partenariats, a annoncé jeudi son directeur général.

Les éditeurs de presse, en particulier européens, ont entamé depuis plusieurs année une partie de bras de fer avec le géant américain afin d'être rémunérés pour l'utilisation de leurs articles par le moteur de recherche.

"Cet engagement financier - notre plus important à ce jour - rémunérera les éditeurs afin qu'ils créent du contenu de grande qualité pour une expérience de presse en ligne différente", a fait valoir Sundar Pichai, le directeur général du groupe.

Ce nouvel outil, nommé Google News Showcase, sera d'abord disponible sur les plateformes Android puis sur celles d'Apple.

Initialement lancé en Allemagne - où des accords ont été signés avec de grands groupes de presse comme Der Spiegel, Stern, Die Zeit - et au Brésil, il permettra aux éditeurs de presse de déterminer la nature ainsi que le type de présentation de leur contenu lors de l'utilisation du moteur de recherche.

Google News Showcase sera ensuite disponible en Belgique, en Inde, aux Pays-Bas et dans d'autres pays. Quelque 200 éditeurs en Argentine, en Australie, au Royaume-Uni, au Brésil, au Canada et en Allemagne ont déjà signé des accords de ce type avec le géant américain.

Les discussions se poursuivent en revanche en France, où les éditeurs s'appuient pour négocier sur une nouvelle loi française sur "les droits voisins", entrée en vigueur en octobre 2019, ainsi qu'en Australie où il est demandé à Google de partager les recettes publicitaires avec les médias locaux.

En juin dernier, l'Autorité de la concurrence française a enjoint à Google de négocier avec les éditeurs et agences de presse "la rémunération qui leur est due" au titre de la loi relative aux droits voisins pour la reprise de leurs contenus protégés.

(Avec la contribution de Paresh Dave et Diane Bartz, version française Olivier Cherfan, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS