Technos et Innovations

Google va intégrer la videoconférence à Chrome

, ,

Publié le

Le groupe vient d'annoncer l'arrivée du projet open source WebRTC dans son navigateur Chrome. Objectif : proposer des communications audio et vidéo directement sur le Web, sans passer par un logiciel externe ou une extension. De quoi couper l'herbe sous le pied à Microsoft qui vient de racheter Skype.

Google va intégrer la videoconférence à Chrome © D. R.

"Nous venons de franchir la première étape de l'intégration à Chrome", a indiqué hier dans un billet de weblog Jan Linden, l'un des développeurs de Google en charge du "nouveau" projet open source WebRTC. Cette première étape, c'est l'ajout à Chromium, la base de développement du navigateur, du code de WebRTC, un logiciel issu du rachat du spécialiste norvégien de la voix sur IP Global IP Solutions en mai 2010 pour 68,1 millions de dollars.

"Nous travaillons dur pour finaliser les dernières démarches utiles à une intégration complète à Chromium et Chrome", a souligné Jan Linden, en précisant que l'équipe se concentre, entre autres, sur des interfaces de programmation en Java et une optimisation des moteurs de rendus audio et vidéo. In fine, les développeurs pourront, d'après lui, créer des services "RTC" de transmission de voix et de vidéo à intégrer nativement aux plateformes Web.

Ces services s'appuieront sur les seuls composants WebRTC, sans aucune extension à télécharger. Ils ne seront pas réservés à Chrome et pourront être utilisés avec d'autres navigateurs : début mai, Google a "libéré" le code du logiciel sous licence open source (BSD) et invité les navigateurs Firefox (Mozilla) et Opera à se l'approprier.

Skype en ligne de mire

Quelles sont les implications pour Skype ? "Ce n'est pas à proprement parler une nouvelle attaque contre Skype dans la mesure où Google travaille déjà depuis plusieurs mois sur la voix sur IP et les systèmes de transmission en temps réel de flux audio et vidéo", estime Matthew Ball, un analyste du cabinet britannique Canalys. Outre Global IP Solutions, le moteur s'est offert Gizmo5 en 2009, un client de téléphonie et de messagerie instantanée utilisant des protocoles ouverts de communication (Jabber, SIP...). Lequel est à la base de son service Google Voice.

"Mais il est certain que l'arrivée de WebRTC dans Chrome ne va pas arranger les affaires de Skype et de Microsoft", indique Matthew Ball. "L'intégration native de ces fonctionnalités au navigateur fait sens, explique-t-il. Cela devrait faciliter leur démocratisation auprès d'utilisateurs qui ne sont pas prêts à télécharger des extensions pour passer des appels en voix sur IP."

De plus, comme en témoigne le récent ajout au moteur Google d'innovations spécifiquement destinées aux utilisateurs de Chrome, "Google a une stratégie consistant à embarquer de nouveaux outils à son navigateur pour se démarquer d'Internet Explorer." Reste à attendre pour voir si ce dernier donnera lui aussi de la voix prochainement...

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte