Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Google va faire payer les fabricants de smartphones pour les appareils livrés en Europe

, ,

Publié le , mis à jour le 17/10/2018 À 07H25

Le 16 octobre, Google a annoncé qu'il ferait désormais payer des frais de licence aux fabricants de smartphones qui livrent dans l'Espace économique européen. Ils devront s'en acquitter pour pouvoir installer le magasin d'applications Google Play sur leurs appareils. Une décision prise pour se mettre en conformité avec le droit européen sur la concurrence.

Google va faire payer les fabricants de smartphones pour les appareils livrés en Europe
Google a annoncé qu'il ferait désormais payer des frais de licence aux fabricants de smartphones qui livrent dans l'Espace économique européen.
© Capture écran Google Play

Google va désormais faire payer aux fabricants de smartphones des frais de licence pour pouvoir installer son magasin d'applications Google Play sur leurs appareils et il leur permettra aussi d'utiliser des versions concurrentes de son système d'exploitation Android. La décision, annoncée le mardi 16 octobre, a été prise par le groupe américain pour se conformer au droit européen sur la concurrence, l'Union européenne ayant infligé en juillet une amende record de 4,3 milliards d'euros (cinq milliards de dollars) à la filiale d'Alphabet pour abus de position dominante avec son système Android.

Google a déclaré que les droits de licence permettraient de compenser les pertes liées à son initiative pour se mettre en conformité avec la législation européenne.

"Un nouvel accord de licence payant pour les smartphones livrés dans l'Espace économique européen"

"Étant donné que la pré-installation de Google Search et de Chrome, conjuguée à nos autres applications, nous permettait de financer le développement et la distribution gratuite d'Android, nous allons désormais proposer un nouvel accord de licence payant pour les smartphones et les tablettes livrés dans l'Espace économique européen (EEE)", a annoncé Hiroshi Lockheimer, vice-président des plates-formes et des écosystèmes du groupe, dans un blog publié sur internet.

L'Espace économique européen (EEE) comprend les 28 pays de l'UE, plus l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège.

"Les partenaires Android souhaitant distribuer des applications Google peuvent également fabriquer des smartphones et tablettes non compatibles [avec le système de Google] ou dérivés [de celui-ci] à destination de l'EEE", a ajouté Hiroshi Lockheimer.

Les nouvelles mesures entreront en vigueur à compter du 29 octobre et concerneront tous les nouveaux smartphones et tablettes vendus dans l'EEE.

Avec Reuters (Foo Yun Chee; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle