Google, premier du classement écolo de Greenpeace

Greenpeace félicite Google pour son virage écologique et le fait grimper à la première place de son Cool IT Leaderboard, classement des sociétés IT les "plus vertes". Le résultat de vrais efforts et d'investissements réalisés par l'entreprise californienne.

Partager
Google, premier du classement écolo de Greenpeace

La couleur la plus en vue dans le logo de Google pour Greenpeace, c'est bien le vert. "Pour la première fois, Google est numéro un de notre Cool IT Leaderboard, notamment pour son soutien à la Commission européenne qui souhaite de revoir à la hausse l'objectif européen de réduction d'émissions de gaz à effet de serre, qui passerait de -20 à -30% pour l'horizon 2020", explique à l'Usine Nouvelle, Casey Harrell, Senior IT Analyst chez Greenpeace International.

Autre raison : Google communique désormais clairement sur son empreinte énergétique. Même si son bilan carbone reste relativement élevé, la société de Mountain View joue désormais la transparence. En 2010, la consommation électrique de Google s'est ainsi élevée à 2,25 milliards de kWh, soit l'émission de 1,46 millions de tonnes d'équivalent CO2.

A lui seul, Google représente donc : 0,01 % de la consommation mondiale en électricité. Mais Google s'est engagé à recourir encore plus aux énergies renouvelables, principalement l'éolien et le solaire. En 2012, elles devraient répondre à 35% des ses besoins en énergie, contre 25% l'année passée.

Guide des bonnes pratiques écolos pour les responsables IT
Le Cigref (Club informatique des grandes entreprises françaises) et l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) viennent de publier un guide recensant les bonnes pratiques à mettre en place par les entreprises souhaitant réduire leur empreinte énergétique liée aux technologies numériques.  Baptisé : "Bilan Gaz à effet de serre des Technologies Numériques", il conclut tout d'abord que : "l'univers des technologies numériques possède une empreinte carbone équivalente à celle de l'aviation civile sur une année".  Pour réduire ce bilan carbone, encore trop élevé, le guide fournit 28 fiches pratiques expliquant notamment comment mieux gérer ses centres de données ou encore optimiser les services réseaux. Le guide est à consulter à cette adresse : www.ademe.fr/internet/Flash/BILAN_GES_TNIC/
Enfin, la firme californienne se distingue par ses investissements financiers autour des énergies. En 2011, ils atteignent les 915 millions de dollars, soit le plus haut niveau des entreprises IT du classement. Google a notamment investi près de 100 millions de dollars dans un projet autour de l'énergie solaire photovoltaïque à Sacramento.

Oracle toujours à la traîne

En 2010, le géant américain occupait la cinquième place du précédent classement de Greenpeace. "Voilà une belle prise de conscience et traduite par des faits. Google est un exemple à suivre pour les autres entreprises IT", conclut Casey Harrell.

Dans le reste du classement 2011, Cisco perd sa première place mais reste brillant second. Le leader mondial des équipements réseaux a notamment développé une gamme complète de produits permetant aux entreprises de mieux contrôler leur consommation en énergie. Cisco exploite également plus de 20% d'énergies renouvelables pour ses besoins en électricité.

En bas du classement figure Oracle, qui passe de la 11e à la dernière place. Le spécialiste des bases de données est critiqué pour sa trop faible communication autour de sa consommation énergétique et son manque total d'objectifs pour la réduire. Greenpeace l'épingle aussi pour son manque d'investissements dans le domaine des énergies renouvelables.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS