Electronique

Google menacée par une nouvelle procédure antitrust

, ,

Publié le

Selon le Wall Street Journal, l'autorité américaine de la concurrence s'apprêterait à son tour à ouvrir une enquête contre Google. Le géant est suspecté d'abus de position dominante dans les secteurs de la publicité et de la recherche en ligne, où ses nouveaux algorithmes feraient la part belle à ses propres services.

Google menacée par une nouvelle procédure antitrust © D. R.

L'étau se resserre sur Google. Déjà visé par une enquête ouverte par Bruxelles fin 2010, le groupe (29,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2010, avec 24 400 collaborateurs) serait cette fois dans le viseur de l'autorité américaine de la concurrence, la FTC (Federal Trade Commission).

Contactée, la filiale française de Google nous a indiqué, par la voix d'une porte-parole, qu'elle n'a pas "à ce stade (…) de commentaires spécifiques à apporter" sur cette information.

Selon le Wall Street Journal, le régulateur américain, qui a déjà enquêté sur plusieurs des rachats de Google durant ces dernières années, devrait ouvrir dans les prochains jours une nouvelle enquête sur d'éventuels abus de position dominante. Il pourrait décider, comme Bruxelles, d'enquêter sur les pratiques de Google sur son cœur de métier de la publicité en ligne (96,2% de son chiffre d'affaires en 2010), où on l'accuse de profiter de son quasi-monopole pour surfacturer ses services.

Les services internes privilégiés

La FTC devrait aussi s'interroger sur la pertinence et  la loyauté du classement des résultats de recherche sur le moteur. Car selon ses détracteurs, Google privilégieraient de plus en plus les services internes au groupe, "au détriment de ceux qui sont proposés par ses concurrents". Par exemple l'annuaire Yelp.com, le moteur de recherche de voyages Expedia...

Ce qui ne surprend pas Olivier Duffez, consultant-formateur spécialisé en référencement : "Avec l'arrivée aux États-Unis de Panda, la récente mise à jour de l'algorithme de Google, on a pu constater une évolution très préoccupante du positionnement de certains sites dans les listes de résultats de Google", signale-t-il. "C'est notamment le cas pour des agrégateurs et des comparateurs de prix français, qui disposent de versions anglo-saxonnes et ont vu leur positionnement sur le moteur chuter brutalement suite à cette mise à jour." Pour lui, "il est clair que cela donne à réfléchir... d'autant que ces sites interviennent sur des créneaux où Google est lui aussi présent, notamment avec Google Shopping."

L'enquête de la FTC permettra peut être d'y voir plus clair. Mais rien n'est moins sûr, d'après le Wall Street Journal, qui souligne que les lois antitrust américaines – qui ont été assouplies durant ces dernières années -  n'interdisent pas de bénéficier d'un monopole. Seulement de s'octroyer illégalement ce monopole ou d'en abuser. C'est sur ce dernier point que la FTC devrait être amenée à se prononcer.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte