Electronique

Google lorgne les télécoms

Hassan Meddah , ,

Publié le

L'éditeur américain lance un service gratuit de téléphonie de PC à PC

Google, bientôt opérateur de télécoms ? La question se pose. L'éditeur du moteur de recherche le plus utilisé sur internet, a lancé, fin août, un nouveau service combinant la messagerie instantanée et la téléphonie. Baptisé GoogleTalk, il permet de mettre en relation deux utilisateurs à travers leur PC, en leur permettant de communiquer par messages écrits ou par la parole si leur ordinateur est équipé de matériel audio.

Cependant, les ambitions de Google restent floues et son arrivée sur le marché de téléphonie timide. « Il s'agit avant tout d'un service de messagerie instantanée avec une extension de téléphonie », estime même David Naim, directeur du cabinet Greenwich Consulting. En effet, Google se compare plus pour l'instant aux autres mastodontes d'internet comme MSN, Yahoo, AOL opposant l'architecture ouverte de son service à celle propriétaire de ses concurrents.

Notoriété, moyens financiers ... rien ne lui manque

L'intérêt de Google pour les télécoms laisse envisager d'autres ini-tiatives. « Ils ont acheté de manière assez discrète des réseaux de télécoms ici et là », indique David Naim. Avec l'arrivée à maturité de la voix sur internet et l'adoption massive des accès à haut débit par les particuliers, le timing est idéal. Dans son dernier rapport sur l'industrie des télécommunications, l'OCDE souligne en effet que « le succès croissant de la téléphonie par internet menace les sources de revenus des opérateurs traditionnels de téléphonie fixe, particulièrement pour la téléphonie internationale. »

Par ailleurs, Google ne manque pas de moyens. Après avoir levé 4 milliards de dollars à la Bourse à la mi-août, il pourrait bien devenir le cauchemar des opérateurs traditionnels ! « Imaginer un Skype avec plus de moyens et plus de noto-riété ! », analyse un expert du marché. En deux ans, cette « start-up », basée au Luxembourg et partie de rien, a conquis plus de 51 millions d'abonnés pour ses services gratuits et déjà 2 millions de clients pour ses services payants.

Pour autant, la partie n'est pas gagnée d'avance. « La technologie n'est pas le seul défi à relever pour Google. Les services télécoms et la téléphonie en particulier, sont des produits de distribution de masse qui exigent des moyens considérables en terme de dépenses marketing et commerciales, estime le directeur de Greenwich Consulting. Cela nécessite de mettre en place un service client, un réseau de distribution, des systèmes de facturations...On ne s'improvise pas du jour au lendemain opérateur pour le grand public. »

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte