Technos et Innovations

Google Gears : pour surfer sans connexion

, ,

Publié le

Google a annoncé avoir créé un logiciel orienté internet qui permettra aux utilisateurs de travailler lorsqu'ils sont connectés normalement, par intermittence ou plus du tout.

Google Gears devrait permettre de gérer entre autres une messagerie électronique, un agenda en ligne, l'accès à des services d'informations que ce soit dans les transports aériens et ferroviaires ou dans des zones reculées à faible connectivité.

"Le Web c'est chouette mais ça ne marche pas très bien quand vous n'avez pas de connexion internet", a fait remarquer mercredi lors d'une interview le vice-président de la branche développement de Google, Jeff Huber. "Gears est destiné à combler cette lacune."

La technologie devrait être proposée gratuitement sous forme d'un logiciel au code source public et modifiable, dit logiciel libre ou "open source", autorisant ainsi n'importe quel développeur de logiciels à le faire évoluer et l'intégrer à ses produits.

Google promet ainsi que nombre de ses produits et services, ainsi que ceux de milliers d'éditeurs de logiciels indépendants, seront dès lors plus accessibles dans des zones et à des moments auparavant sans connexion possible.

La technologie permettra de lancer un nombre minimum de recherches sur le web dès lors que l'utilisateur aura une recherche équivalente lorsqu'il était connecté normalement. Le système se réactivera automatiquement dès qu'il détectera une connexion.

Gros impact en Afrique, Asie et Amérique du Sud

Le premier produit Google à intégrer la technologie Gears sera Google Reader, un logiciel de recherche des mises à jour sur une vaste sélection de sites internet. Huber a ajouté que d'autres produits l'intégreraient sans pour autant fixer de calendrier, estimant que la technologie aurait un impact plus important en Afrique, Asie ou Amérique du Sud, où les connexions internet sont irrégulières voire inexistantes.

Adobe Systems, éditeur des logiciels d'animation en ligne Flash et de partage de fichiers Acrobat, a déclaré qu'il serait l'un des premiers utilisateurs de la technologie de Google. Parmi les autres partenaires de Google figurent l'éditeur norvégien Opera Software ASA, dont le navigateur est très utilisé sur les téléphones portables, et Mozilla, à l'origine du navigateur Firefox, le plus gros concurrent d'Internet Explorer de Microsoft, a-t-on appris auprès du leader de la recherche web.

Des analystes estiment qu'avec Gears Google capitalise sur la tendance observée ces dernières années à vouloir tendre vers un fonctionnement des applications en ligne similaire à celui de leurs homologues pour ordinateurs de bureaux.

Microsoft propose déjà ce type de technologies, telle que Groove permet aux utilisateurs de travailler sans être connecté, pour ensuite synchroniser les modifications lors d'une prochaine reconnexion. Mais le géant du logiciel est resté peu enclin à permettre à des produits existants de permettre un travail hors et en ligne.

Les technologies telles que Flash d'Adobe, Silverlight de Microsoft ou AJaX, diminutif de Asynchronous JavaScript and XML, le permettent de plus en plus. "Aujourd'hui le Web devient tellement intéressant qu'il y a de moins en moins de raisons pour créer des logiciels qui ne fonctionnent que sur ordinateurs fixes", estime David Smith, analyste chez Gartner.

Usinenouvelle.com, avec Reuters

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte