Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Google est partout, même dans la fibre optique

, ,

Publié le

C’était une des présentations les plus attendues du Broadband World Forum, qui se tient à Paris du 27 au 29 septembre. Celle du réseau de fibre optique de Kansas City. Et c'est Google qui est à la manœuvre.

Google est partout, même dans la fibre optique © Twistiti - Flickr - C.C.

En quoi les premiers coups de pelle donnés dans les rues de Kansas City (USA) pour déployer le réseau de fibre optique local pourraient-il avoir un intérêt quelconque ? Parce que les quelque 600 000 habitants de cette agglomération américaine disposeront d'un débit fixe de 1 Gbps à partir de 2012 ? Certes. Mais aussi, et surtout, parce que ce réseau, c'est Google qui l'installe. C'est le géant qui creuse les tranchées, passe les câbles dans les artères de la cité et tire de la fibre optique jusqu'aux portes des maisons et des appartements.

"Et si on le déployait nous-mêmes ?"

Le géant californien plus connu pour son moteur de recherche et son système mobile Android a décidé l'an dernier de prendre les choses en main. Pour disposer d'un Internet digne de ses applications et de son cloud, et peut-être de sa future IPTV (télévision sur Internet), il ne peut plus attendre les opérateurs télécoms.

Ni même le gouvernement américain et son plan haut débit, comme le confiait Kevin Lo, directeur général de l'accès réseau chez Google, le 27 septembre à la conférence plénière du Broadband World Forum de Paris : "nous nous sommes dits : pourquoi ne pas le déployer nous-mêmes ?". Kevin Lo n'a par ailleurs pas mâché ses mots quant aux réglementations excessives (taxes, accès à la voirie, etc.) qui empêchent les entreprises comme la sienne de déployer du très haut débit.

Un vrai business, pas une simple lubie

Comme à son habitude, le Californien ne dévoile aucun détail de son opération. On sait tout juste qu'il déploie de la fibre jusqu'au foyer (FTTH) à 1 Gbps montant et descendant. Il affirme vouloir déployer la fibre dans d'autres villes, mais ne donne aucun nom (plus de 1000 cités américaines avaient postulé à la place finalement obtenue par Kansas City...).

Pas d'informations non plus sur la taille du réseau ni sur le modèle économique associé. Pas un mot enfin sur les nouvelles techniques que Google affirme avoir développé pour réduire les couts de déploiement de la fibre, et qu'il veut généreusement partager avec tous ceux qui le souhaitent... mais une autre fois, sans doute.

Une chose est sûre, quoiqu'il en soit, comme le rappelle Kevin Lo : "Nous voulons faire de l'argent avec la fibre. Il faut que notre démarche ait un sens économique. Et elle en a un." Une promesse à laquelle on aurait tendance à croire. 
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle