Google, Apple : les géants de l'électronique prennent le pli de l'énergie verte

Alors que Google a aujourd'hui investi plus d'1 milliard de dollars dans des projets de Green IT, Apple imagine le futur du stockage de l'énergie éolienne pour alimenter ses centres de production.

Partager

Google, Apple : les géants de l'électronique prennent le pli de l'énergie verte

On connaît Google pour son moteur de recherche, ses voitures autonomes, ses lunettes 3D ou encore ses projets d’ascenseur de l’espace. Mais il existe une activité pour laquelle le géant américain communique moins mais investit beaucoup : l’énergie verte.

Google vient de racheter à EDF un parc éolien d’une capacité de 161 mégawatts à l’ouest du Texas, pour 200 millions de dollars (149,6 millions d’euros), a confirmé le groupe dans un communiqué.

De quoi faire grimper les investissements de la firme de Mountain View dans le secteur des renouvelables à plus d’1 milliard de dollars à ce jour. Google a commencé à s’intéresser de près aux énergies vertes en 2010, avec des projets d’investissements aux Etats-Unis.

En 2011, Google a par exemple injecté 280 millions de dollars dans l'entreprise SolarCity, et la même année, il s'est associé à Clean Power Finance et investi 75 millions de dollars pour installer des systèmes d'énergie solaire chez des particuliers.

La ferme éolienne texane de Spinning Spur rachetée en décembre dernier à EDF porte à dix les investissements de Google dans les énergies renouvelables, et représente une production d'électricité verte de 2 gigawatts au total.

Apple dépose un brevet pour le stockage et la génération de l'énergie éolienne

Une démarche qu’est en passe d’entamer un autre mastodonte de l’électronique, Apple, notamment sous l’impulsion du successeur de Steve Jobs, Tim Cook.

En février 2012, le fabricant de smartphones dévoilait les dessous de son gigantesque projet de data center alimenté par l’énergie solaire à Maiden, en Caroline du Nord.

Une installation appelée à fournir 20 mégawatts d’énergie solaire, complétée par une pile à combustible au biogaz, et chiffrée à 1 milliard de dollars (753 millions d’euros) par la firme.

On vient également d’apprendre que la marque à la pomme a déposé un brevet portant sur un nouveau système de génération et de stockage de l'énergie éolienne.

Selon le site web spécialisé SmartPlanet.fr, la demande de brevet détaille un mécanisme qui est décrit comme la "génération, à la demande, d’électricité à partir d’énergie éolienne stockée" et dans lequel l’énergie de rotation créée par la turbine sert à générer de la chaleur, laquelle est ensuite stockée dans un fluide de "capacité thermique faible". Une énergie ensuite transférée dans un fluide de travail, ce qui crée de la vapeur, laquelle remplace l’électricité pour alimenter des mécanismes ou des générateurs.

Apple n'a pas commenté les informations parues sur ce brevet vraisemblablement déposé en décembre 2011.

Alors est-ce une réelle volonté de la part de l'énergivore Apple d'investir dans la recherche et le développement en matière d'énergie verte, ou une simple stratégie défensive pour s’approprier des technologies en pleine expansion ?

Elodie Vallerey

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS