Technos et Innovations

Google aide à financer des projets du CNRS

,

Publié le

En partenariat avec le CNRS, le moteur de recherche américain s'engage à verser 325.000 euros à cinq laboratoires français de recherche en optimisation.

Google aide à financer des projets du CNRS © REUTERS

On est encore loin des grandes promesses de décembre 2010. Mais Google vient de faire un petit geste pour la recherche française. Le moteur (29,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires l'an dernier, avec 24.400 salariés) s'est engagé hier à verser un total de 325.000 euros en 2011 à cinq laboratoires de recherche en informatique spécialisés dans l'optimisation.

Les cinq équipes de recherche ont été sélectionnées en partenariat avec le CNRS, qui se félicite de cette occasion « de développer un partenariat scientifique durable » avec Google. Le Centre national de la recherche scientifique promet de leur attribuer deux bourses de thèses sur trois ans, ainsi qu'un ingénieur valorisation.

Optimisation, ordonnancement et algorithmique

Le première équipe de recherche, pilotée par Pierre Bonami du Laboratoire d'informatique fondamentale de Marseille (CNRS / Université Aix Marseille 1 et 2), intervient dans l'optimisation combinatoire et la résolution algorithmique. La seconde, dirigée par Narendra Jussien du Laboratoire d'informatique de Nantes Atlantique (CNRS / Université de Nantes / Ecole des mines de Nantes), se concentre sur la programmation par contrainte. Et les deux suivantes - l'équipe de Safia Kedad-Sidhoumle du Laboratoire d'informatique de Paris 6 (CNRS / UPMC) et le laboratoire de Pierre Lopez au Laboratoire CNRS d'analyse et d'architecture des systèmes de Toulouse– sont spécialisées dans l'optimisation combinatoire et l'ordonnancement.

Quant au dernier laboratoire, dirigé par Denis Trystram, un chercheur du Laboratoire d'informatique de Grenoble (CNRS/Université de Grenoble 1, 2 et 3/IPG), ses travaux portent sur la gestion des ressources distribuées. Une activité pour laquelle il s'est récemment vu décerner un autre prix par Google (le « Google Research Award »), d'un montant de montant de 57.000 euros.

Dans un communiqué commun, Google et le CNRS affirment que les résultats des recherches « pourraient être utilisés pour concevoir une nouvelle génération de réseaux de fibre optique, optimiser l'échange de paquets de données dans des réseaux sans fil [ou] gérer et optimiser des ressources en environnements multi-organisations et multi-utilisateurs ». Des thèmes chers à Google. Mais pas seulement : « Ce domaine de recherche peut avoir des applications dans les transports, les réseaux, la gestion de production, de ressources, etc ».
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte