L'Usine Nouvelle

Goodyear souhaite se séparer de sa chimie

Publié le

En situation financière difficile, le fabricant américain de pneumatiques va céder ce qui reste de sa chimie. Après les spécialités, vendues en 2002 au fonds Littlejohn, c'est au tour des élastomères (750 millions de dollars de chiffre d'affaires) d'être mis en vente.

Virginie LEPETIT

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte