Goodyear choisit les départs volontaires à Amiens

La direction de Goodyear Dunlop France et la CGT ont discuté mercredi 6 juin du projet de fermeture de l'activité "tourisme" (817 salariés) de l'usine d'Amiens (Somme). La CGT parle d'un abandon du plan social, la direction reste déterminée à vendre l'activité "pneus agricoles" de ce même site (537 salariés).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Goodyear choisit les départs volontaires à Amiens
Goodyear Amiens

La direction Goodyear Dunlop France a annoncé mercredi 6 juin l’abandon de la procédure de licenciements au profit d'un plan de départs volontaires, alors qu'un plan social visant à mettre un terme à l'activité de pneus tourisme à l'usine Goodyear d'Amiens (Somme) avait été suspendu par la justice.

"La direction de Goodyear Dunlop Tires France confirme qu’il n'est plus question de licenciements contraints mais uniquement d'un plan de départs volontaires", a-t-elle indiqué dans un communiqué à l’issue d’une rencontre avec les représentants CGT de l’usine d’Amiens portant sur l’avenir de l’usine de pneumatiques, qui emploie 817 salariés pour la fabrication de pneus tourisme et 537 pour la fabrication de pneus agricoles.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dès mardi soir, le leader de la CGT, Mickael Wamen, avait déclaré que le plan de sauvegarde de l’emploi pour la partie "tourisme" pourrait être abandonné et qu’il n’y aurait "pas de licenciements contraints". De son côté, la direction, jointe par Usinenouvelle.com, indique que la "stratégie de désengagement du groupe reste la même" concernant ce site.

L’usine Goodyear d’Amiens est organisée autour de deux activités distinctes, la production de pneus agricoles (537 salariés) et la production de pneus tourisme (817 salariés).

La direction de Goodyear a pris la décision de stopper son activité de fabrication de pneus tourisme sur ce site (tout en conservant une activité de pneus à plus forte valeur ajoutée sur son site "Dunlop" - 1 100 salariés - de l’autre côté de la rue). Par ailleurs Goodyear est décidé à vendre l’activité de pneus agricoles de son usine d’Amiens à un industriel du secteur. Le groupe Titan s’est par le passé, déclaré intéressé par l’acquisition des activités agricoles de cette usine, à condition que soit engagé le PSE sur la partie "tourisme".

La CGT de Goodyear Amiens et la direction de Goodyear sont engagées dans un bras de fer depuis près de cinq ans. Leur désaccord porte sur la partie "tourisme" de l’usine. La CGT a finalement réussi à bloquer en justice le lancement du PSE voulu par la direction de Goodyear. La direction déclarant qu’elle n’a pas changé de stratégie industrielle sur le fond, on attend les "modalités" sociales de son désengagement.

Mickael Wamen, le leader CGT, candidat aux législatives à Amiens

Ce dossier qui semble devoir se débloquer, pourrait avoir des incidences politiques en Picardie à la veille du premier tour des législatives. Mickael Wamen, le responsable CGT de l’usine Goodyear d’Amiens est en effet candidat communiste dans la première circonscription de la Somme, celle autrefois tenue par Maxime Gremetz, démissionnaire.

A la tête du mouvement "Colère et espoir", le communiste dissident soutient la candidature de Mickael Wamen. Le syndicaliste devait initialement être le suppléant de Fiodor Rilov, avocat spécialisé dans la lutte des salariés face aux multinationales et proche de Maxime Gremetz. Mais Fiodor Rilov - de nationalité britannique - ne peut se présenter devant les électeurs car il n’a pas réussi à obtenir la naturalisation qu’il réclame depuis quatre ans. A gauche, Mickael Wamen devra aussi en découdre avec un candidat Front de gauche et avec Pascale Boistard, adjointe au maire de Paris qui a été investie par le PS.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    GOODYEAR AMIENS
ARTICLES LES PLUS LUS