Goodyear Amiens-Nord : le tribunal met sa décision en délibéré au 20 juin

Le sort de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord est désormais entre les mains du tribunal de grande instance de Nanterre. Il examineront le dossier le 20 juin prochain concernant la validité du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) prévu par l’industriel.

Partager

Goodyear Amiens-Nord : le tribunal met sa décision en délibéré au 20 juin

Le PSE prévoyant la fermeture de l’usine Amiens-Nord de Goodyear est-il valide ? Le tribunal de grande instance de Nanterre, saisi par le CCE de Goodyear et le syndicat CGT, a mis en délibéré au 20 juin sa décision.

Selon des informations rapportées par l’AFP, l’avocat du CCE Fiodor Rilov a formulé dès le début de l’audience une demande de renvoi. Il a invoqué des "éléments nouveaux". L’avocat de Goodyear a lui jugé que cet argument n’était qu’une mascarade. Le tribunal a refusé la demande de renvoi.

Fiodor Rilov a affirmé que le CCE n'avait pas reçu d'informations "précises, loyales et complètes" pour rendre un avis sur le projet de restructuration, notamment en ce qui concerne l'avenir de la production de pneus tourisme, rapporte l’AFP. Il a également pointé du doigt la présence à Amiens-Nord de pneus "made by Titan", le groupe américain un temps candidat à la reprise. Il a déclaré y voir le signe que les relations entre les deux groupes sont plus étroites qu'ils ne veulent l'entendre. Par conséquent, il a demandé des "explications loyales et complètes de la restructuration, de son objet et de ce que l'activité restructurée va devenir".

"Cette information loyale, c'est ce que nous cherchons à faire depuis le début", a riposté l'avocat de Goodyear. Il a justifié la décision du groupe par le fait que Goodyear était "en difficulté depuis 10 ans" et avait un "endettement considérable". Il a dénoncé une "instrumentalisation de la justice". Selon l’AFP, l'avocat a indiqué que l'entreprise avait pris le soin de répondre "avec une extraordinaire précision" aux demandes du CCE, évoquant un "travail titanesque".

Quant aux pneus fabriqués par Titan, il a souligné que la direction savait bien "qu'il y a quelques pneus 'made by Titan' dans les stocks d'Amiens-Nord", assurant qu'il s'agissait d'une cinquantaine de pneus fabriqués chez des sous-traitants en Turquie et Israël.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS