Goodyear Amiens-Nord : la demande de suspension du PSE à nouveau rejetée

Une nouvelle fois, ce 17 octobre, les représentants du personnel de l'usine Goodyear Amiens-Nord ont été déboutés de leur demande de suspension du Plan de sauvegarde de l'emploi, qui doit aboutir à la fermeture de l'usine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Goodyear Amiens-Nord : la demande de suspension du PSE à nouveau rejetée

Nouvel acte dans le conflit qui oppose les syndicats de Goodyear Amiens-Nord à leur direction. Ce 17 décembre, la cour d'appel de Versailles a de nouveau débouté des salariés du fabricant de pneumatiques qui réclamaient la suspension du Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Dans les arrêtés du jugement, que l'AFP a pu consulter, il est écrit que la présentation du PSE "ne fait qu'obéir aux exigences posées par la loi et ne peut être considérée comme frauduleuse et créatrice d'un trouble manifestement illicite". "Il sera par ailleurs relevé que le comité central d'entreprise (CCE), s'il demande que l'employeur poursuive ses efforts de reclassement, se limite à une critique globale et ne dénonce aucun manquement précis", poursuit la cour.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

20 procédures depuis janvier

Le 24 septembre dernier, le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) avait déjà jugé "irrecevable" la demande du CCE et de la CGT de Goodyear, qui contestaient la régularité du plan de sauvegarde de l’emploi de l’usine d’Amiens-Nord. Goodyear affirme avoir été assigné à 20 reprises par les salariés (par le biais du CCE ou du CHSCT) depuis le mois de janvier, date à laquelle la fermeture de l'usine a été annoncée. "L'extrême conflictualité du dossier", selon les mots d'Arnaud Montebourg, aurait fait fuir plusieurs repreneurs potentiels.

La mise en œuvre du PSE, qui prévoit la fermeture du site comptant 1 173 salariés, devrait se poursuivre dans les prochaines semaines. La direction avait clos le processus d'information préalable du personnel le 7 novembre dernier. La commission d'enquête parlementaire chargée d'enquêter sur la fermeture de l'usine doit par ailleurs rendre ses conclusions le mercredi 18 décembre.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    GOODYEAR AMIENS
ARTICLES LES PLUS LUS