Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Goodyear Amiens-Nord : la demande de suspension du PSE à nouveau rejetée

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Une nouvelle fois, ce 17 octobre, les représentants du personnel de l'usine Goodyear Amiens-Nord ont été déboutés de leur demande de suspension du Plan de sauvegarde de l'emploi, qui doit aboutir à la fermeture de l'usine.

Goodyear Amiens-Nord : la demande de suspension du PSE à nouveau rejetée © D.R.

Nouvel acte dans le conflit qui oppose les syndicats de Goodyear Amiens-Nord à leur direction. Ce 17 décembre, la cour d'appel de Versailles a de nouveau débouté des salariés du fabricant de pneumatiques qui réclamaient la suspension du Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Dans les arrêtés du jugement, que l'AFP a pu consulter, il est écrit que la présentation du PSE "ne fait qu'obéir aux exigences posées par la loi et ne peut être considérée comme frauduleuse et créatrice d'un trouble manifestement illicite". "Il sera par ailleurs relevé que le comité central d'entreprise (CCE), s'il demande que l'employeur poursuive ses efforts de reclassement, se limite à une critique globale et ne dénonce aucun manquement précis", poursuit la cour.

20 procédures depuis janvier

Le 24 septembre dernier, le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) avait déjà jugé "irrecevable" la demande du CCE et de la CGT de Goodyear, qui contestaient la régularité du plan de sauvegarde de l’emploi de l’usine d’Amiens-Nord. Goodyear affirme avoir été assigné à 20 reprises par les salariés (par le biais du CCE ou du CHSCT) depuis le mois de janvier, date à laquelle la fermeture de l'usine a été annoncée. "L'extrême conflictualité du dossier", selon les mots d'Arnaud Montebourg, aurait fait fuir plusieurs repreneurs potentiels.

La mise en œuvre du PSE, qui prévoit la fermeture du site comptant 1 173 salariés, devrait se poursuivre dans les prochaines semaines. La direction avait clos le processus d'information préalable du personnel le 7 novembre dernier. La commission d'enquête parlementaire chargée d'enquêter sur la fermeture de l'usine doit par ailleurs rendre ses conclusions le mercredi 18 décembre.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle