Quotidien des Usines

Goodyear-Amiens nord : 5,9 millions d’euros pour la revitalisation du site

, , , ,

Publié le

La direction de Goodyear Dunlop France a signé mercredi 17 septembre une convention de revitalisation avec l’Etat dotée de 5,9 millions d’euros. Objectif : recréer de l’activité économique dans la zone d’emploi d’Amiens (Somme), après la fermeture de l’usine d’Amiens nord qui fabriquait des pneus "tourisme" et des pneus "agricoles." Cette convention de revitalisation n’empêcherait en rien l’américain Titan de mener à bien son projet de reprise partielle (pneus agricoles).

Goodyear-Amiens nord : 5,9 millions d’euros pour la revitalisation du site © D.R.

5,9 millions d’euros, c’est la contribution de la société Goodyear Dunlop France à la revitalisation de la zone d’emploi d’Amiens (Somme) après la fermeture de l’usine de pneumatiques d’Amiens nord (1 173 emplois) annoncée en janvier 2014. "Ce montant équivaut à quatre fois le Smic par emploi supprimé, soit bien au-delà du minimum légal de deux fois le Smic", a indiqué la direction de Goodyear Dunlop dans un communiqué.

La convention de revitalisation dotée de 5,9 millions d’euros a été signée le 17 septembre entre Henry Dumortier, le directeur général de Goodyear Dunlop Tires France, et Nicole Klein, préfète de la région Picardie et préfète du département de la Somme. La convention "permet de favoriser le retour à l’emploi des anciens salariés de l’usine d’Amiens nord tout en apportant un soutien important à l’économie locale, notamment par le biais de financement aux TPE et PME du territoire", a expliqué Henry Dumortier.

L'emploi : une priorité

Concrètement, la revitalisation passera par l’octroi de subventions et de prêts pour le développement de l’économie amiénoise et par un accompagnement technique et financier de projets de TPE et PME créateurs d’emplois. La convention vise aussi à aider les anciens salariés d’Amiens nord à créer ou reprendre des entreprises et à favoriser l’embauche d’anciens salariés de Goodyear par des entreprises locales.

Le Projet de Titan toujours d'actualité

A noter que la convention de revitalisation n’empêcherait en rien l’américain Titan de mener à bien son projet de reprise de l’activité de pneus agricoles de l’usine. Début 2014, au moment de l’annonce de la fermeture de l’usine Goodyear Amiens nord, le PDG de Titan avait réitéré son intérêt pour un redémarrage de la production de pneus agricoles. Un projet assorti de l'embauche de 333 salariés et d’investissements sur le site.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte