Goodyear Amiens : 400 suppressions de postes

« Non aux 4 X 8 » disent les graffitis sur les murs de l'usine mobilisée de Goodyear Amiens. La direction en a pris acte, et annonce 402 suppressions de poste dès septembre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Goodyear Amiens :  400 suppressions de postes
La CGT, syndicat majoritaire de l'usine Goodyear (1400 salariés) d'Amiens, vient d'exprimer par courrier son « droit d'opposition » à l'accord sur l'organisation du travail en 4 X 8 signé par la CFE CGC et la CFTC, minoritaires. Conformément à la législation sociale, le syndicat avait jusqu'au 16 juillet pour le faire, rendant l'accord caduc donc inapplicable.

Après avoir rappelé que cet accord devait contribuer à « créer un complexe industriel moderne et compétitif », la direction de Goodyear Dunlop France annonce, comme elle avait prévenu, qu'elle n'a « pas d'autre choix que de réduire sa production de 38 % » sur ce site, « condamnant ainsi 402 personnes au chômage dès le mois de septembre et compromettant, à moyen terme, l'activité pneumatique tourisme du site (...) »

Dans un communiqué adressé à la presse ce mardi 15 juillet, Olivier Rousseau, le Pdg de Goodyear Dunlop France, estime que son groupe a été « jusqu'au bout de (ses) efforts pour sauver l'usine et les emplois ». Estimant que la CGT a quant à elle, été « jusqu'au bout de son refus », il parle de « catastrophe pour les salariés d'Amiens nord, pour l'usine Goodyear et pour Amiens et sa région ».

Cet accord portait sur le passage aux 4 X 8 dans l'usine, avec les compensations financières suivantes : une prime de 3500 euros et une augmentation de salaire de 160 à 190 euros par mois. Avant d'investir (26 millions d'euros) dans la production de pneus à plus forte valeur ajoutée sur son site Goodyear d'Amiens, le pneumaticien américain voulait améliorer sa productivité, considérant que les coûts de fabrication étaient trop élevés à Amiens.

La mise en œuvre des 4 X 8 devait se traduire par la suppression « sur la base du volontariat » de 450 postes en l'espace de trois ans sur les deux sites mitoyens de Goodyear et Dunlop (2700 salariés).
L'usine Dunlop (1300 salariés), qui appartient au même site industriel et située à 50 mètres de l'usine Goodyear, avait « réglé » la question de la nouvelle organisation du travail au mois de mars dernier. Il devrait bénéficier d'un investissement de 26 millions d'euros.

Le syndicat majoritaire de ce site qui n'est autre que la CGT, avait en effet signé l'accord sur les 4 X 8 avec FO et la CFTC. Pour la CGT-Dunlop, cette signature est lourde de conséquences. Elle devrait entraîner son exclusion de la CGT.

De notre correspondante en Picardie, Claire Garnier

Retrouvez le classement 2007-2008 des 3 600 premiers sites de production implantés en France dans notre hors-série annuel « L'Atlas des Usines » de L'Usine Nouvelle, actuellement en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    GOODYEAR AMIENS
ARTICLES LES PLUS LUS