Goldsmith Group intéressé par les cinq raffineries de Petroplus

ZURICH (Reuters) - Goldsmith Group, véhicule d'investissement contrôlé par Clemens Vedder, se dit jeudi intéressé par l'acquisition des cinq raffineries de Petroplus.

Partager

Dans un communiqué, il ne fournit aucun élément sur le montant qu'il serait prêt à débourser.

Goldsmith a déjà annoncé ses intentions d'acquisition dans les procédures d'insolvabilité engagées en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Suisse.

Il songe également à un examen des comptes ("due dilligence") des sites en France et en Belgique.

Mercredi, Gary Klesch, le président du groupe éponyme basé en Suisse, avait indiqué qu'il n'était pas intéressé par la raffinerie de Cressier, dans le canton de Neuchâtel, mais qu'il avait des vues sur les sites de Petit-Couronne, en France (Seine-Maritime), Coryton, en Angleterre, et Ingolstatt, en Allemagne.

Trois des cinq raffineries (Petit-Couronne, Cressier et Anvers) ont été fermées en janvier.

Pascal Schmuck, édité par Dominique Rodriguez

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS