Goldman va transférer du personnel de Londres avant le Brexit

LONDRES (Reuters) - Goldman Sachs va commencer à transférer des centaines de collaborateurs hors de Londres avant même la conclusion d'un accord sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a déclaré mardi son directeur général pour l'Europe.

"On va commencer à mettre en exécution nos plans de secours", a dit Richard Gnodde à la chaîne d'informations CNBC.

"Pour cette première période (...), on parle de quelques centaines de personnes tout au plus", a-t-il ajouté.

La Première ministre Theresa May a prévu d'activer le 29 mars l'article 50 du traité de Lisbonne, ce qui déclenchera un compte à rebours de deux ans pour trouver un accord sur le Brexit.

Goldman emploie environ 6.000 personnes en Grande-Bretagne, soit la grande majorité de son effectif européen, parmi lesquels de nombreux traders, cambistes et spécialistes de finance d'entreprise.

John Gnodde, qui est directeur général de Goldman Sachs International, le nom de la filiale européenne de Goldman, a expliqué à CNBC que la principale inconnue pour le moment était l'organisation de la période de transition, avec la conclusion ou non d'arrangements transitoires pendant la durée des négociations entre Londres et l'UE.

"On ne peut pas compter dessus alors il nous faut avoir nos plans de secours et c'est ce qu'on commence à exécuter", a-t-il dit.

Dans un premier temps, la banque de Wall Street commencera à recruter en Europe continentale et transférera des collaborateurs hors de Londres, tout en investissant dans ses infrastructures et technologies pour préparer la période post-transition, a poursuivi Richard Gnodde.

Il s'est refusé à dire quel pays européen pourrait profiter de ces changements mais il a rappelé que le groupe avait des licences bancaires en France et en Allemagne, et des bureaux dans plusieurs villes européennes.

"Au cours des 18 prochains mois, nous allons améliorer ces sites, agrandir un certain nombre d'entre eux, et parallèlement nous augmenterons les effectifs, les capacités et l'infrastructure", a-t-il déclaré.

"Le résultat final dépendra de l'issue des négociations et de ce que nous serons obligés de faire à cause de la tournure qu'elles auront prise", a-t-il ajouté. "Mais quel que soit le scénario, quelle qu'en soit l'issue, Londres restera pour nous un centre régional très important et un centre mondial tout aussi important."

(Anjuli Davies, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS