Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

GMD a déposé une offre de reprise pour GM&S Industry

Léna Corot , ,

Publié le , mis à jour le 30/06/2017 À 07H50

Après avoir  confirmé auprès de Bercy son intention de déposer une offre de reprise pour l'usine de GM&S Industry à La Souterraine mercredi soir, GMD a effectivement déposé cette offre auprès du tribunal de Poitiers jeudi 29 juin dans la soirée. GMD entend reprendre 120 des 277 salariés de GM&S Industry La Souterraine.

GMD a déposé une offre de reprise pour GM&S Industry
GMD reprendrait 120 des 277 salariés de GM&S Industry à La Souterraine.
© DR

Après de longues journées de négociations, GMD a finalement déposé son offre de reprise de GM&S Industry jeudi 29 juin dans la soirée, comme le rapporte FranceInfo. L'emboutisseur stéphanois souhaite garder 120 des 277 salariés de l'usine de La Souterraine.

Si GMD, en emboutisseur stéphanois, est le seul repreneur, les syndicats de GM&S Industry ne sont pas convaincus par cette offre. Ils reprochent notamment au groupe stéphanois de refuser toute indemnité de licenciement à un montant supérieur à celui fixé par la loi alors même qu'il reprend moins de la moitié des salariés de La Souterraine. Les salariés n'ont d'ailleurs pas prévu de se déplacer au tribunal de Poitiers vendredi 30 juin, selon FranceInfo.

Une offre de reprise sous condition

GMD propose de reprendre l'entreprise GM&S Industry "sous réserve du financement d’un plan d’investissements de 10 millions d’euros et d’un accompagnement des pouvoirs publics", selon le ministère de l'Economie. Renault "a confirmé qu’il apporterait dans le cadre de cette offre de reprise un soutien financier aux investissements de GMD d’un montant maximal de 5 millions d’euros", précise Bercy. Soutien financier venant "en complément de ses engagements de commandes à hauteur de 10 millions d’euros annuels".

PSA, quant à lui, a également confirmé "apporter des commandes à GM&S à hauteur de 12 millions d’euros". Mais le constructeur doit "encore préciser la nature des investissements qu’il entend consentir pour accompagner ce plan de reprise", ajoute Bercy.

Le tribunal de Poitiers doit se prononcer vendredi 30 juin sur la reprise de GM&S Industry qui est menacé de liquidation judiciaire.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle