GM va perdre une incitation fiscale pour la voiture électrique

WASHINGTON (Reuters) - General Motors a atteint avant la fin de l'année dernière le seuil des 200.000 véhicules électriques vendus aux Etats-Unis, ce qui va progressivement le priver au cours des 15 prochains mois d'un avantage fiscal de 7.500 dollars (6.620 euros) accordé pour l'achat de ce type de voiture, a déclaré mercredi à Reuters une personne informée de la situation.
Partager
GM va perdre une incitation fiscale pour la voiture électrique
General Motors a atteint avant la fin de l'année dernière le seuil des 200.000 véhicules électriques vendus aux Etats-Unis, ce qui va progressivement le priver au cours des 15 prochains mois d'un avantage fiscal de 7.500 dollars (6.620 euros) accordé pour l'achat de ce type de voiture, a déclaré mercredi à Reuters une personne informée de la situation. /Photo d'archives/REUTERS/Edgard Garrido

Ce nombre de 200.000 couvre l'ensemble des ventes de véhicules électriques du premier constructeur automobile américain aux Etats-Unis depuis 2010. Il l'a atteint au cours du quatrième trimestre 2018, ce qui signifie que l'incitation fiscale à destination de ses clients potentiels va tomber à 3.750 dollars en avril puis à 1.875 dollars en octobre avant d'être complètement supprimée d'ici avril 2020.

GM, qui avait dit s'attendre à franchir ce seuil avant fin 2018, a refusé de s'exprimer sur le sujet avant la publication jeudi de ses chiffres de ventes trimestriels.

Tesla a atteint cette barre des 200.000 en juillet 2018 et l'avantage fiscal pour l'achat de ses voitures a donc diminué de moitié mardi. Le groupe d'Elon Musk a annoncé mercredi qu'il allait tenter de compenser cette réduction par une baisse de 2.000 dollars du prix de ses voitures aux Etats-Unis.

GM et Tesla ont tous deux réclamé au Congrès américain de pérenniser cette incitation fiscale à l'achat de véhicules électriques.

General Motors a annoncé en novembre la suppression d'environ 8.000 emplois en Amérique du Nord dans le cadre de son adaptation aux bouleversements en cours dans le secteur automobile, qui l'amènent à tourner le dos aux berlines traditionnelles et à investir massivement dans les véhicules électriques et autonomes, ce qui lui a valu de vives critiques de la part du président américain Donald Trump.

(David Shepardson; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS